"Take Your Pills" : petite pillule et gros cachet

Le nouveau documentaire de Netflix se penche sur la question des psycho-stimulants aux Etats-Unis. Prescrits aux enfants, aux étudiants, aux programmeurs, sont-ils la solution miracle promise ?

 

Aux Etats-Unis, les troubles du déficit de l’attention (TDA) semblent être un fléau de société puisqu’un Américain sur trois en souffrirait. Les jeunes enfants à qui l’on diagnostique ce trouble qui peut être accompagné d’hyperactivité, sont souvent mis sous traitement médicamenteux à base d’Adderall ou Ritalin. Les étudiants mis sous pression peuvent aussi bénéficier de ses pilules bleues ou rouges qui sont sensées aider à se concentrer, dynamiser et stimuler, tout comme les sportifs, les programmeurs et en général tout ceux qui veulent tenir le rythme effréné et compétitif imposé par la société. Le documentaire Take Your Pills” d’Alison Klayman revient sur une des plus grandes illusions de ces dernières décennies. Prescrit sur ordonnance aux enfants aisés et aux adultes à bout, l’Adderall est en fait un cousin de la crystal meth, la drogue des plus précaires. Ironie du sort.

 

L’Adderall et la Ritalin sont des médicaments élaborés à base d’amphétamines, qui peuvent avoir des effets particulièrement néfastes sur la santé : hypertension, psychose, accélération du rythme cardiaque, la liste est longue. Pourtant beaucoup de professionnels de la santé continuent à prescrire les pilules miracles et en faire la bonne publicité. Aujourd’hui des millions d’adultes en sont des adeptes réguliers. Le marché s’est considérablement élargi pour les fabricants et c’est bien là tout le problème, ce sont désormais eux qui mènent la danse en favorisant les médecins qui les prescrivent. 

 

2 images
“Take Your Pills” : petite pillule et gros cachet © Tous droits réservés

 

Dans le documentaire, Alison Klayman va à la rencontre de repentis qui ont décidé de diminuer ou stopper les psycho-stimulants parce qu’ils les consomment à petit feu. La réalisatrice a également recueilli les témoignages de parents ou enfants qui sont encore convaincus de leurs bienfaits. Mais qui croire ? D’après plusieurs scientifiques, l’Adderall et la Ritalin procurent une grande confiance en soi et un sentiment de puissance (comme certaines drogues en soi) mais empêchent notre corps de se reposer et c’est là que surviennent les problèmes. Comme une drogue, pris à faible dose et durant un court laps de temps, ces stimulants n’auront pas d’effets catastrophiques mais si leur usage est quotidien et résulte d’addiction, ils peuvent dérégler le fonctionnement. Présentés bien souvent comme la solution aux problèmes de concentration et de performances, ces petites pilules anti-naturelles ne semblent être rien d’autre que de la poudre aux yeux qui rapportent gros aux laboratoires pharmaceutiques. 

 

 

Take Your Pills” est à voir sur Netflix.