"Star Wars VII" parviendra-t-il à détrôner "Avatar"?

Le film de James Cameron serait-il à quelques semaines de perdre sa première place au box-office mondial ? Le nouvel épisode de la saga "Star Wars" semble en tout cas prédit à un avenir radieux.

Dire que "Star Wars : Le Réveil de la force" est le film le plus attendu de cette fin d'année est un doux euphémisme. Attendu dans les salles obscures à compter du 16 décembre, le septième volet devrait affoler les compteurs, mais jusqu'à combien?

Certains analystes lui prédisent déjà une fin de course à 2,7 millliards de dollars de recettes, soit autant que "Avatar", qui trône en tête du box-office mondial historique depuis 2010. Les plus optimistes y voient même le tout premier film à passer la barre des 3md de dollars.

Hasard du calendrier, "Star Wars VII" sortira à la même période que "Avatar" et "Titanic" (respectivement les 18 décembre 2009 et 19 décembre 1997), les deux plus gros succès du cinéma à travers le monde.

Un succès immédiat (quasi) garanti

Une chose est sûre, le long-métrage de J.J Abrams devrait démarrer en fanfare. Des pronostics, comme celui de Barton Crockett de FBR & Co, imaginent un premier week-end à 220 M$. Un record qui viendrait balayer celui de "Jurassic World", qui avait engrangé 208,8 M$ à sa sortie, en juin dernier. Avec des préventes records (50 M$), le "Star Wars" est assuré d'un lancement plus important que celui de "Avatar", qui avait récolté 77 M$ à l'époque.

La saga possède un avantage de taille : elle possède l'une des bases de fans les plus fidèles et les plus importantes au monde. Et compte tenu des résultats enregistrés cette année par "Jurassic World" et "Fast & Furious 7, des films bien moins attendus, "Le Réveil de la force" devrait au moins s'aligner sur leurs chiffres.

La Chine et la nostalgie, des alliés de taille

Ce nouveau chapitre pourra également compter sur des marchés émergents comme la Chine. Depuis la sortie de "Avatar" fin 2009, le pays a augmenté le nombre de ses salles de cinéma de 400 %. Les analystes s'attendent à ce que ce secteur rapporte 450 M$ au bas mot à lui seul, soit juste 250 M$ de moins qu'aux États-Unis.

Autre atout, "Le Réveil de la force" joue sensiblement sur la nostalgie et l'attente des fans. En 1999, ils avaient attendus seize ans pour découvrir la suite de l'histoire. "La Menace fantôme" était d'ailleurs devenu le plus gros succès de la franchise et le premier à dépasser le milliard de dollars de recettes. Aujourd'hui, l'impatience est à nouveau de mise et sera récompensée par une prouesse que la deuxième trilogie n'est pas parvenue à réaliser : le retour des anciens héros. Harrison Ford, Mark Hamill et Carrie Fischer ont accepté de revenir dans cet épisode qui les mêlera à une nouvelle génération de personnages, bons comme méchants.

Il paraît tout de même compliqué de passer devant "Avatar" et ses 2,7 Md$ tant ce film a été un phénomène à sa sortie grâce à une technologie alors peu, ou mal, utilisée à l'époque, la 3D.