"Stanley Kubrick : The Lost Tapes"

“Stanley Kubrick : The Lost Tapes”
“Stanley Kubrick : The Lost Tapes” - © Tous droits réservés

En novembre 1966, Jeremy Bernstein s’entretient avec le réalisateur de 2001 : L’Odyssée de l’Espace dans une longue conversation. C’est cet entretien qui a servi au court documentaire “Stanley Kubrick : The Lost Tapes”. 

 

Le physicien et écrivain Jeremy Bernstein effectuait des recherches en 1966 quand il a fait venir Stanley Kubrick, c’était durant le tournage de 2001 : L’Odyssée de l’Espace. Le réalisateur a enregistré la conversation qui a duré plus d’une heure, dont 30 minutes ont servi à ce documentaire réalisé par la suite par Jim Casey. Le film raconte une vision toute particulière, celle de Kubrick, qui a adopté un certain détachement quand à l’académisme, et la façon de faire non conventionnelle. Le réalisateur, qui est devenu plus tard l’un des plus grands cinéastes de tous les temps, est arrivé dans le milieu par hasard. Il était photographe avant de réaliser des films. Stanley Kubrick est un autodidacte et il prouve par sa méthode que les conventions ne sont pas toujours à suivre.

 

Ce documentaire est un peu une ode à la marge et l’alternatif. Stanley Kubrick prouve bien que l’on peut devenir un grand cinéaste sans avoir été formé de manière scolaire et académique. Il avait une vision particulière par son oeil de photographe et c’est ce qu’il ressort de ce documentaire si particulier. 

 

 

“Stanley Kubrick : The Lost Tapes” est à visionner en dessous (en anglais).