Séries Mania, un rendez-vous de la coproduction européenne devenu incontournable

Le président du jury de Séries Mania, David Chase, entouré de Yael Abecassis, Amira Casar, Tony Grisoni et Fanny Herrero (de gauche à droite)
Le président du jury de Séries Mania, David Chase, entouré de Yael Abecassis, Amira Casar, Tony Grisoni et Fanny Herrero (de gauche à droite) - © AFP PHOTO/FRANCOIS GUILLOT

En quatre années d'existence, le Forum de coproduction européen des séries TV, qui s'est ouvert mardi dans le cadre de Séries Mania à Paris, s'est imposé comme un rendez-vous incontournable des professionnels en Europe.

Créée en 2013, cette rencontre qui attire un millier de professionnels sur trois jours, donne un coup de projecteur sur des projets de séries TV européennes.

Auteurs et producteurs défilent jusqu'à jeudi sur la scène d'une salle de projection du Festival pour y présenter le "pitch" (résumé) de leur série et l'état d'avancement - y compris financier - de son développement.

Face à eux, des producteurs, distributeurs et chaînes de télévision susceptibles d'être intéressés et de les aider à mener à bien leur projet.

"Ce concept existait déjà au cinéma pour les projets de films. Nous avons été les premiers en Europe à proposer cette formule il y a quatre ans" alors que les coproductions de séries amorçaient leur essor, explique à l'AFP Francesco Capurro, coordinateur du Forum de coproduction européen de Séries Mania, plus grosse manifestation consacrée aux séries, qui se termine dimanche.

Le Forum a reçu 191 projets de séries venus de tous les continents, qui cherchaient à compléter leur financement, avant d'en sélectionner une quinzaine. Ils n'étaient que huit en 2013.

Dans un marché très concurrentiel, les distributeurs souhaitent être le plus en amont possible.

"Ils sont désormais prêts à mettre le minimum garanti pour s'assurer les droits dès la phase d'écriture", précise le responsable, "Ce sont ceux qui ont été les plus intéressés par le forum". Les gros distributeurs du secteur comme l'Allemand Red International, le Français Zodiak, les Britanniques ITV studios ont été les premiers au rendez-vous, avant les chaînes de télévision.

'Des standards de qualité élevés'

En Europe, l'industrie du cinéma se diversifie en se tournant vers la série et se presse à Séries Mania. "La série unit le monde du cinéma et la TV, ce genre d'événement permet de faire le lien", commente Francesco Capurro.

Les sociétés de production comme les Françaises "Haut et Court" qui a déjà fait "Les Revenants" et "Panthers" pour Canal+, Zootrope Films, ou la Danoise Trustnordisk et les distributeurs français de films WildBunch ou encore Memento sont venus pour la première fois au Forum de coproduction cette année.

La série française d'anticipation "Trepalium" diffusée sur Arte l'an dernier et la suédoise "Jordskott", thriller fantastique à venir en mai sur Arte (saison 2 en écriture) avaient été toutes deux été découvertes par la chaîne franco-allemande lors du 1er Forum.

"C'est très, très utile pour nous parce qu'en 15 projets, on découvre un état de la création représentative de tout ce qui se passe en Europe", déclare à l'AFP Olivier Wotling, directeur de l'unité fiction d'Arte France.

Le pitch de 10 minutes doit donner envie de s'engager avec l'équipe, c'est "un moment crucial" pour le projet, ajoute-t-il.

Pour sa chaîne, il défend au Forum "Eden", mini-série sur la crise des migrants dont le tournage (en Grèce, Belgique, Autriche, Europe de l'Est) est prévu en 2017 par Edward Berger ("Deutschland 83") et cherche des coproducteurs européens.

La formule du Forum permet aussi d'observer la production française, qui doit impérativement s'internationaliser face à la concurrence.

"La professionnalisation, la hausse de qualité passe par cette présentation. Les Scandinaves sont très rompus à l'exercice, à l'aise en anglais, au point en marketing", souligne Olivier Wotling. Les Britanniques le sont encore davantage.

"C'est une bonne façon pour l'industrie française de réaliser qu'il va lui falloir se conformer à des standards de qualité élevés", souligne Alexandre Piel, directeur adjoint de l'unité de fiction Arte France.

Les professionnels se félicitent de la décision de la ministre de la Culture Audrey Azoulay de créer un grand festival international de séries dès l'année prochaine autour de Séries Mania et Série Séries, l'autre festival qui a lieu à Fontainebleau en juin.

Pour Alexandre Piel, "il faut prendre ce train dès 2017, il est fondamental de poursuivre le réveil de l'industrie française. Après, ce sera foutu".