Semaine de la critique à Cannes: "Les Anarchistes" en ouverture

Il n'y avait pas un siège de vide à l'Espace Miramar, jeudi soir, pour l'ouverture de la 54e édition de la Semaine de la Critique à Cannes. Les discours d'ouverture de Charles Tesson, directeur artistique de la Semaine de la critique, et Isabelle Danel, présidente du Syndicat français de la critique de Cinéma, ont rendu hommage aux réalisateurs "issus" de la Semaine de la Critique qui font la une avec leurs sélections officielles et ont adressé l'importance des critiques de cinéma dans le contexte du présent.

Parmi les cinéastes mis en lumière lors d'éditions précédente et de retour cette année dans d'autres sections figurent Philippe Garrel à la Quinzaine des réalisateurs et Alice Winocour pour Un Certain regard. Valérie Donzelli et Justin Kurzel quant à eux sont en lice pour la Palme d'Or.

Isabelle Danel a abordé le rôle du critique de cinéma dans ces temps difficiles pour la profession, suggérant que les relations entre critiques et films devaient être "une histoire d'amour". Les jeunes critiques devraient partir à la recherche de gestes cinématiques et de nouveaux styles, et trouver "des films qui ouvrent leurs cœurs", a-t-elle ajouté.

La présidente du Syndicat français de la critique de cinéma a ensuite présenté le jury de cette année, dont la réalisatrice française Katell Quillévéré, le directeur de la photographie Peter Suschitzky, qui a notamment travaillé avec David Cronenberg et M. Night Shyamalan, Andréa Picard, programmeur du Toronto International Film Festival, le Hollandais Boyd van Hoeij, critique de cinéma reconnu, et bien sûr, l'actrice israélienne Ronit Elkabetz, à la tête du jury. Réputée pour son intensité et son talent, Isabelle Danel a ajouté sur la comédienne : "Sa force de vie peut ressusciter des gens".

Après la cérémonie d'ouverture, Charles Tesson a invité le réalisateur français Elie Wajeman sur scène pour présenter le film d'ouverture. Aux côtés de ses acteurs, dont Adèle Exarchopoulos, Tahar Rahim et d'autres acteurs français prometteurs, l'équipe entière du film a présenté "Les Anarchistes".