Screen.brussels investit 1 million d'euros pour des films et séries tournés à Bruxelles

Screen.brussels investit 1 million d'euros pour des films et séries tournés à Bruxelles
Screen.brussels investit 1 million d'euros pour des films et séries tournés à Bruxelles - © artisteer - Getty Images/iStockphoto

Le fonds d'aide de screen.brussels a sélectionné 10 projets audiovisuels, qui recevront ensemble un million d'euros, rapporte mardi soir ce service bruxellois de soutien à l'industrie audiovisuelle de la capitale. Il s'agit de quatre longs métrages de fiction (dont un en animation), deux séries télévisées internationales et quatre longs métrages documentaires. Ils seront tournés au moins en partie à Bruxelles et/ou réalisés grâce au travail d'artistes, techniciens et sociétés bruxellois.

"En participant au financement de ces 10 projets, screen.brussels enclenche un effet de levier conséquent pour l'emploi et l'économie de la capitale. Ainsi, pour 1 euro engagé, 7,85 euros seront dépensés en salaire de techniciens ou en factures aux sociétés établies en Région de Bruxelles-Capitale", souligne l'organisme. Les quatre films de fiction retenus sont "Five is The Perfect Number" de Igort, "La Frontière" de Frédéric Fonteyne, "Ma mère est folle" de Diane Kurys et "Where is Anne Frank?" de Ari Folman. Les deux séries sont "Les Misérables", une adaptation de la BBC, et la saison 2 de "Zone blanche". Les quatre documentaires sélectionnés sont "Bains publics" de Kita Bauchet sur les bains de Bruxelles, "Nos aubes perdues" d'Eric D'Agostino sur la prison de Saint-Hubert, "Remember Souvenir" de Nicolas Dedecker et Benoit Baudson consacré au siège désaffecté de la firme Solvay, ainsi que "Totems et Tabous" de Daniel Cattier autour de la rénovation du Musée royal d'Afrique centrale. Sur ces 10 projets, huit sont portés par des producteurs installés en Région de Bruxelles-Capitale.