"Scrambled" : casse-tête et métro raté

"Scrambled" : casse-tête et métro raté
"Scrambled" : casse-tête et métro raté - © Tous droits réservés

Le court métrage de Bastiaan Schravendeel est une leçon de persévérance et de patience, matérialisé par un petit casse-tête animé.

 

Esra est une jeune fille pressée qui doit attraper le métro pour une destination inconnue. Après avoir manqué le transport, elle est contrainte d’attendre le suivant, seule sur un banc. Agacée, elle attrape son téléphone pour jouer à un jeu vidéo. Quelques mètres plus loin, un Rubik’s cube est posé sur le sol, attendant d’être manipulé. L’objet s’anime alors et prend vie, ressemblant à un petit robot au charme de R2D2. Il se rapproche petit à petit d’Esra, qui délaisse quelques instants son téléphone. Enervée de ne pouvoir résoudre ce casse-tête, elle jette le Rubik’s cube au sol. Le petit jeu revient alors vers elle. Esra est d’abord apeurée mais finit par le saisir à nouveau.

 

Jeune studio spécialisé dans l’animation 3D créé en 2010 à Utrecht aux Pays-Bas, Polder Animation a produit cette année Scrambled, un court métrage réalisé par l’un de ses fondateurs, Bastiaan Schravendeel. Il s’agit du troisième court après Blik et Nu ken je het toch al. Né en 1985, Schravendeel a étudié à la Haute Ecole des Arts d’Utrecht avant de fonder son studio avec Jean-Paul Tossings et Sander Kamermans. 

 

Le court métrage Scrambled est une jolie fable sur la persévérance et la patiente. Esra va finalement utiliser ses acquis et ses compétences pour résoudre le casse-tête et se prouve ainsi qu’elle en est capable sans se ruer.

 

 

“Scrambled” (2018) de Bastiaan Schravendeel est à voir en Staff Pick sur Vimeo ou ci-dessous :