Russie: début du procès pour "terrorisme" du réalisateur ukrainien Oleg Sentsov

Oleg Sentsov
Oleg Sentsov - © SERGEI VENYAVSKY - AFP

Le procès du réalisateur ukrainien Oleg Sentsov, opposant à l'annexion de la Crimée par la Russie et détenu depuis plus d'un an à Moscou pour "terrorisme", a débuté mardi dans le sud de la Russie. Le cinéaste est soupçonné avec un autre accusé, Alexandre Koltchenko, de "terrorisme", "organisation d'un groupe terroriste" et "trafic d'armes". Il encourt au maximum 20 ans de détention. Arrêté en mai 2014 à son domicile en Crimée, M. Sentsov, 39 ans, est accusé d'avoir coordonné un groupe d'activistes affiliés au mouvement paramilitaire ultranationaliste ukrainien Pravy Sektor (Secteur Droit), qui avaient pour mission de frapper les organisations prorusses et les infrastructures de la péninsule. Les deux hommes rejettent les accusations portées contre eux. "Le tribunal interrogera un certain nombre de témoins et de victimes", a déclaré Aliona Katkalo, la porte-parole du tribunal de Rostov-sur-le-Don (Sud), où est jugé le réalisateur. L'un des avocats de M. Sentsov a de son côté affirmé qu'il avait peu d'espoir de voir son client bénéficier d'un procès juste. Il a ajouté espérer que, dans le meilleur des cas, le réalisateur sera renvoyé en Ukraine dans le cadre d'un échange de prisonniers. Deux co-accusés d'Oleg Sentsov ont déjà été reconnus coupables par la justice russe et condamnés à sept ans de prison. Oleg Sentsov a été l'une des figures du Maïdan, le mouvement de contestation qui a abouti au renversement du président ukrainien Viktor Ianoukovitch.


Belga