"Rosalie Blum", une fantaisie façon "Amélie Poulain"

Adapté d'une BD éponyme, "Rosalie Blum" est une fantaisie acidulée et optimiste façon "Amélie Poulain", dans laquelle un jeune homme se lance aux trousses d'une femme mystérieuse.

Vincent Machot, jeune homme inhibé et maladroit interprété par Kyan Khojandi de la série "Bref" de Canal+, dont c'est le premier grand rôle au cinéma, mène une petite vie sans surprises dans une ville de province, entre son salon de coiffure et sa mère fantasque et envahissante qui habite au-dessus de chez lui, jouée par Anémone.

Un jour, il rencontre une femme solitaire, Rosalie Blum, campée par Noémie Lvovsky, qui lui rappelle quelque chose sans qu'il sache où il l'a rencontrée. Il se met alors à la suivre secrètement, dans l'espoir d'en savoir plus.

Construit en trois parties, épousant à chaque fois le point de vue d'un personnage, "Rosalie Blum" est le premier film de Julien Rappeneau, fils du cinéaste Jean-Paul Rappeneau et scénariste de "Cloclo" ou de "Mais qui a retué Pamela Rose?".

Le film, tourné à Nevers (Nièvre), qui s'inspire de l'univers délicat du roman graphique "Rosalie Blum" de Camille Jourdy, raconte l'histoire de personnages qui "sont arrêtés à un moment" et "n'arrivent plus à prendre leur vie en main", souligne Julien Rappeneau.

"Or, grâce à cette étrange histoire de filature, chacun d'eux va connaître une remise en mouvement. En filigrane, il y a l'idée que même si on doit parfois attendre longtemps, quelque chose de positif et d'inattendu peut toujours survenir", poursuit le réalisateur, qui dit avoir voulu donner à son film des allures de conte.

"+Rosalie Blum+ est un conte, mais un conte réaliste", dit-il dans le dossier de presse du film.

"Je ne voulais pas d'un film dans un style naturaliste, ni dans un univers visuellement très chargé, artificiel, qui aurait enlevé de l'authenticité aux personnages. Il fallait trouver le bon dosage, avec notamment une certaine douceur dans la lumière ou le choix des couleurs."

Mêlant poésie et légèreté, mélancolie, humour et suspense, "Rosalie Blum" dresse le portrait de personnages simples et attachants, non sans rappeler l'univers du "Fabuleux destin d'Amélie Poulain" de Jean-Pierre Jeunet.

"Rosalie Blum" sortira en Belgique le 6 avril 2016.