Rio 2016 : cinq films qui évoquent les Jeux Olympiques

"La Couleur de la victoire" sortira en Belgique le 27 juillet 2016
"La Couleur de la victoire" sortira en Belgique le 27 juillet 2016 - © La Belle Company

Du 5 au 21 août prochains, Rio accueillera la XXXIe édition des Jeux Olympiques. L'occasion de (re)découvrir cinq films qui ont choisi comme décor des précédentes olympiades.

La Couleur de la victoire
80 ans après ses exploits aux Jeux Olympiques de Berlin, l'athlète américain Jesse Owens a droit à son biopic. Le film de Stephen Hopkins revient bien entendu sur les quatre médailles d'or décrochées par le sportif noir américain au cours de ces olympiades utilisées par l'Allemagne nazie à des fins de propagande mais n'éclipse pas le racisme ambiant qui régnait à l'époque aux États-Unis, pays alors ségrégationniste. Pressenti pour incarner la star des stades, John Boyega a finalement décliné la proposition pour tourner "Star Wars : Le Réveil de la force". L'acteur canadien Stephan James le remplace pour donner la réplique à Jason Sudeikis et Jeremy Irons. "La Couleur de la victoire" sortira en Belgique le 27 juillet 2016.

Les Chariots de feu

Sacré aux Oscars en 1982, le film de Hugh Hudson a été inspiré par deux athlètes britanniques concurrents lors des Jeux Olympiques de 1924 organisés à Paris, Harold Abrahams et Eric Liddell. Le premier, de confession juive, combattait les préjugés xénophobes tandis que le deuxième se servait du sport pour affirmer sa foi. Alors qu'ils devaient s'affronter pour le 100 m, Eric Liddell a finalement refusé de disputer la finale qui se tenait un dimanche par conviction religieuse, offrant la victoire à Harold Abrahams.

Le Chevalier du stade
Bien avant "Rocky", ce biopic de 1951 consacré à l'athlète américain Jim Thorpe prônait le dépassement de soi et les valeurs sportives. Burt Lancaster incarnait ce double médaillé d'or aux JO de 1912 à Stockholm qui remporta deux nouvelles épreuves, le pentathlon et le décathlon. Mais ses titres lui furent retirés dès l'année suivante pour cause de professionnalisme: il avait touché de l'argent dans des épreuves avant les jeux, à l'époque où les athlètes n'étaient censés être que des amateurs.

Le Vainqueur
En 1979, Michael Douglas campait Michael Andropolis, un coureur de marathon, dont le rêve est de représenter son pays pour les Jeux de Montréal en 1976. Ce chômeur, dont le mariage est un désastre, s'entraîne dur dans l'espoir de remporter l'épreuve et de résoudre ainsi ses problèmes personnels.

Munich
Steven Spielberg a lui aussi évoqué les Jeux Olympiques, mais sous un angle politique. En 2006, le réalisateur revient sur la prise d'otage de la délégation israélienne par un commando de l'organisation palestinienne Septembre Noir, lors des JO de 1972 organisés à Munich, en Allemagne. Eric Bana, Daniel Craig et les Français Mathieu Kassovitz, Mathieu Amalric et Yvan Attal participent à cet épisode du conflit israélo-palestinien, qui s'est soldé par la mort de onze sportifs.

<<<<<<< HEAD =======
>>>>>>> master