Rencontre avec Fabrice du Welz, pour "Adoration"

Fabrice du Welz
Fabrice du Welz - © Christine Pinchart

Paul et Gloria sont deux jeunes ados. Gloria est l’une des patientes de l’hôpital psychiatrique dans lequel la mère de Paul travaille. Et Paul va se laisser séduire par cette jeune fille qui va mettre un peu de fantaisie dans son quotidien solitaire. Amoureux, ils s’enfuient tous les deux, pour une aventure loin des adultes. Sauf qu’au bout du chemin il y Benoit Poelvoorde, alias Hinkel, veuf, solitaire et dans l'abandon :

"Je lui cours après depuis des années confie le réalisateur. Il a du génie, il est compliqué, difficile, je lui ai mis une grosse pression, je voulais qu'il soit excellent, exceptionnel. Il me bouleverse dans le film, il m'a rendu heureux, il est prêt pour le grand grand rôle de sa vie."

"Adoration" s'inscrit dans la continuité de "Calvaire", et d'"Alléluia", une continuité dans l'exploration de l'étrangeté. Mais une poésie et une folie plus douce.

Rencontre avec Fabrice du Welz