Rencontre avec Ariane Ascaride pour "Gloria Mundi" de Robert Guédiguian

Ariane Ascaride et Anaïs Demoustier
Ariane Ascaride et Anaïs Demoustier - © O'brother

"Sic transit gloria mundi", ainsi passe la gloire du monde, locution latine utilisée lors de l’intronisation du nouveau pape. Robert Guédiguian nous le dit à travers ce film, les signes de richesse, tout cela est éphémère, il faut savoir raison garder.

Robert Guédiguian, c’est le cercle familial, des parents solidaires et bienveillants, qui vont devoir soutenir la nouvelle génération qui se perd à la fois dans l’envie de réussir, dans le travail précaire et l’ubérisation.

Daniel (Gérard Meylan) sort de prison après 25 ans d’incarcération, il est toujours le mari de Sylvie (Ariane Ascaride), qui a refait sa vie avec Jean-Pierre Darroussin. Ensemble ils ont eu une fille, qui vient d’être maman. Le film n’est pas pétri d’optimisme quant à l’avenir, mais l'entraide est la solution à envisager...

Christine Pinchart a rencontré Ascaride Ascaride