Reese Witherspoon se met à nu dans "Wild" et s'ouvre la porte des Oscars

Reese Witherspoon dans "Wild" de Jean-Marc Vallée
Reese Witherspoon dans "Wild" de Jean-Marc Vallée - © Anne Marie Fox

L'actrice oscarisée américaine Reese Witherspoon délaisse les rôles d'ingénue qui l'ont propulsée au firmament de Hollywood et fait peau neuve dans "Wild", qui pourrait lui valoir une deuxième statuette.

Sa performance dans le dernier film du Canadien Jean-Marc Vallée, auteur notamment de "Dallas Buyers Club", a été saluée en août au festival de Telluride, puis en septembre au festival de Toronto.

Le Hollywood Reporter comme Variety, deux bibles américaines du cinéma, estiment que la prestation de Reese Whiterspoon "l'installe fermement dans la course à l'Oscar de la meilleure actrice", décerné le 22 février.

"Vous ne décidez jamais de faire un film parce qu'il peut gagner une récompense. Je n'y pense même pas, cela ne me traverse pas l'esprit", déclarait à Toronto l'actrice de 38 ans, déjà couronnée en 2006 de l'Oscar de la meilleure actrice pour "Walk the line", où elle interprétait la femme du légendaire chanteur de country Johnny Cash.

"Le plus important (dans "Wild") était de rendre hommage à Cheryl Strayed", l'auteur du récit autobiographique à succès sorti en 2012 qui a inspiré le long métrage, "et qu'elle soit contente du film. C'est le plus beau des cadeaux", ajoutait l'actrice. "Si ce film peut aider une autre personne traversant une mauvaise passe, c'est encore un cadeau."

"Wild" a été superbement adapté à l'écran par le romancier et scénariste britannique Nick Hornby (qui a écrit "Carton jaune", "Haute fidélité", "A propos d'un gamin"...).

Le sentiment de quête

Cheryl Strayed a traversé seule pendant trois mois le Chemin des crêtes du Pacifique (Pacific Crest Trail), un sentier de grande randonnée qui va de la frontière mexicaine à la canadienne.

Agée de 26 ans, elle tentait d'exorciser la perte de sa mère ainsi que son divorce, deux traumatismes qui l'avaient entraînée dans une spirale destructive de drogue et de sexe.

"Il y avait tant de scènes crues. C'était vraiment très intimidant", se remémore la comédienne, bientôt à l'affiche de "Inherent Vice", polar de Paul Thomas Anderson et de "The good lie", également dévoilé en septembre à Toronto, dans lequel elle vient en aide à des réfugiés soudanais.

L'actrice blonde et menue aux traits juvéniles, révélée dans des comédies romantiques ("La revanche d'une blonde", "Et si c'était vrai"...), poursuit ainsi sa mue en femme adulte, amorcée dans "Mud" (2012).

Le film oscille entre l'expérience de Cheryl pendant sa randonnée et des flash-backs vers son passé: ses brèves rencontres sexuelles, la drogue et sa mère, "le grand amour de sa vie", jouée par une Laura Dern dont on chuchote également le nom pour l'Oscar du meilleur second rôle.

"L'autre aspect délicat était l'honnêteté et la vérité de l'émotion. On ne découvre les raisons de Cheryl d'entreprendre ce périple qu'à la moitié du film. Et dès qu'on l'apprend, on veut qu'elle réussisse à aller au bout", souligne Reese Witherspoon.

Cheryl Strayed estime que l'actrice a "capturé le sentiment de quête qui (l)'habitait pendant ce voyage". L'auteure, aujourd'hui âgée de 46 ans, confesse que voir Reese Witherspoon l'incarner a créé en elle une impression "totalement bizarre". "Imaginez juste une star de cinéma qui joue votre personnage à l'écran", a-t-elle soufflé.

"Wild" sortira en Belgique le 4 mars 2015.

 

 

AFP Relax News