Prix du Festival de Sundance à "Me and Earl and the Dying Girl", sur le cancer adolescent

"Me and Earl and the Dying Girl," Sundance, 2015
"Me and Earl and the Dying Girl," Sundance, 2015 - © ©YouTube/sff

Le grand prix du Festival de Sundance a été attribué au film "Me and Earl and the Dying Girl", un drame sur le cancer et les adolescents du metteur en scène américain d'origine mexicaine Alfonso Gomez-Rejon.

Pour sa 31e édition, ce festival américain du film indépendant créé par l'acteur américain Robert Redford a choisi de récompenser ce film, qui raconte l'histoire d'un adolescent réservé qui devient ami avec une camarade de classe atteinte du cancer.

La même oeuvre a obtenu également le prix du public, comme cela avait été le cas ces deux dernières années, pour "Whiplash" l'an dernier et "Fruitvale Station" en 2013.

Le prix du meilleur film non américain est allé à "Slow West" de l'Ecossais John Maclean, l'aventure d'un adolescent à la poursuite de la femme qu'il aime à travers l'ouest américain du XIXe siècle.

Côté documentaires, le jury a récompensé l'américain "The Wolfpack" et côté étranger, "The Russian Woodpecker" ("Le pic-vert russe"), qui développe, sur fond de révolution en Ukraine et de la catastrophe de Tchernobyl, une théorie du complot mettant en cause aussi bien l'Union soviétique que la Russie de Poutine.

Le Festival de Sundance présentait cette année quelque 200 films, et se concluait dimanche.

Chaque année, plusieurs titres qui ont été dévoilés à Sundance font le tour du monde, voire leur chemin jusqu'aux Oscars.

C'est le cas de "Boyhood" de Richard Linklater et de "Whiplash" de Damien Chazelle. Après leurs débuts à Park City il y a un an, ils se retrouvent dans la course pour l'Oscar du meilleur film en plus d'autres nominations, après avoir déjà glané plusieurs Golden Globes.

 

AFP Relax News

Et aussi