Pink Screens 2018 : "Sauvage", l'instant présent et la liberté

Pink Screens 2018 : “Sauvage”, l’instant présent et la liberté
Pink Screens 2018 : “Sauvage”, l’instant présent et la liberté - © Tous droits réservés

Il s’agissait du film le plus attendu de ce début de festival, ce carnet de route et d’errances d’un jeune prostitué tient ses promesses.

 

“C’est la première fois que mon film passe dans une salle comme celle-ci” explique le réalisateur juste avant la projection de son premier long métrage, Sauvage, au Nova. Effectivement, malgré l’âpreté de son sujet et son interdiction au moins de 16 ans, le film a connu un parcours somme toute classique, de la Semaine de la Critique à Cannes aux salles françaises. C’est dans une salle “abimée et belle” à l’image de son personnage principal que Sauvage se présente au public. 

 

Léo est un jeune homme de 22 ans à la beauté irradiante, interprété par Félix Maritaux (120 Battements par Minute). La nuit il se prostitue et dort chez ses clients d’un certain âge, leur donne un peu d’amour et la journée il la passe avec les autres prostitués du bois à fumer du crack. Naïf, sincère et taiseux, Léo est un jeune homme qui vit au jour le jour et se laisse porter par l’instant, sans retenue. Un jour, il tombe totalement amoureux d’Ahd, un autre prostitué qui n’aura de cesse de le repousser. Léo est perdu, en errance, il enchaîne les mises en danger et dort de plus en plus dans la rue. Le garçon n’est plus que l’ombre de lui-même, il se laisse porter et tente de survivre au lendemain.

 

Sorti dans les salles françaises en août 2018, Sauvage est le tout premier film de Camille Vidal-Naquet. Il révèle aux yeux du public le talent irradiant de Félix Maritaud qui incarne Léo, il a d’ailleurs obtenu le Prix Fondation Louis Roederer de la Révélation et le Prix du Meilleur Interprète au Festival d’Angoulême pour ce rôle. Le film tourne autour de ce personnage central, jeune prostitué sans abri. Léo est un garçon totalement perdu mais tellement beau, tellement vrai. De lui, on ne sait rien à part l’instant présent. C’est comme si il n’y avait rien eu avant, puisqu’il vit au jour le jour. Léo est un être sensible et naïf, doux et simple. Alors que d’autres prostitués cherchent la stabilité quitte à s’engager avec un vieux riche, Léo préfère rester libre. Et finalement Sauvage est un hommage à la nature animale de ce jeune homme. Il peut être humilié, blessé, rabaissé mais jamais il ne pourra se faire enfermé ou dompté. 

 

 

Sauvage” (2018) de Camille Vidal-Naquet était projeté dans le cadre du Pink Screens Festival le vendredi 9 novembre 2018. 

 

D’autres séances sont organisées mardi 13 novembre à 19h30 et  jeudi 15 novembre à 21h45 au Cinéma Aventure. 

 

Plus d’infos sur le site du Pink Screens.