Ouverture du FIFF à Namur, avec le film de Joachim Lafosse : "Les Intranquilles"

Le FIFF, Festival International du Film Francophone de Namur, ouvre ses portes ce 1er octobre, avec le film du réalisateur belge Joachim Lafosse.

"Les Intranquilles" est une histoire d’amour. L’histoire d’une famille heureuse, mais bousculée par la maladie d’un papa maniacodépressif. Une situation qui émaille la vie de flamboyance, mais aussi d’excès qu’il faut canaliser.

plus d'infos sur le site du FIFF

C’est aussi une famille d’artistes. Damien Bonnard, qui incarne un père peintre, a fait les Beaux-Arts. On le retrouve dans son atelier, avec les œuvres de Piet Raemdonk dans le film, une lumière et des couleurs splendides. Elle, c’est Leila Bekhti, restauratrice de meubles, et passionnée par les objets. L’ambiance picturale offre un esthétisme à la fois brut et léché, porté par l’énergie de la création et de la maladie.

Un quotidien riche mais pesant qu’il faut assumer. Ne pas avoir peur du regard des autres, ne pas avoir honte !

Lire aussi : la critique d’Hugues Dayez à Cannes

Et enfin c’est l’histoire de Joachim Lafosse, qui a vécu avec un père bipolaire, Amin dans le film, petit garçon de dix ans qui fait la différence entre les moments de grâce et le danger qui menace.

"Les Intranquilles" de Joachim Lafosse sort le 6 octobre.

Rencontre avec Joachim Lafosse

La bande-annonce