Nom de Zeus, Biff au Briff !

Le Brussels International Film Festival
Le Brussels International Film Festival - © BRIFF

Du 20 au 30 juin, le tout nouveau Brussels International Film Festival (BRIFF) fera la fête à tous les cinémas et à tous les spectateurs. Et il y aura même des gendarmes, des De Lorean, et le Dude himself.

Si vous aimez le cinéma, Bruxelles sera votre meilleure amie du 20 au 30 juin, grâce à la première édition du Brussels International Film Festival (BRIFF), qui envahira plusieurs lieux de la capitale : Bozar, Flagey, le Vendôme, l'UGC de Brouckère, le cinéma Galeries, ou encore le tout nouveau cinéma Palace.

Et avant même d'avoir déroulé ses multiples tapis rouges, le festival a d'ores et déjà frappé deux grands coups pour ses premiers pas. Le premier en accueillant Claudia Cardinale, qui sera notamment présente lors de la projection de deux chefs d'oeuvre, "Le Guépard" de Luchino Visconti (jeudi 21 juin, 19h30 au Vendôme) et "Il était une fois dans l'Ouest" de Sergio Leone (vendredi 22 juin, 19h à Bozar).

Le second en proposant en ouverture le fameux "The Man who killed Don Quixote" de Terry Gilliam (mercredi 20 juin, 19h30 à l'UGC De Brouckère et 20h à Bozar), en présence de l'ancien Monty Python, accompagné pour la circonstance de deux de ses acteurs, Joana Ribero et Sergi Lopez.

Et un bonheur ne venant jamais seul, Terry Gilliam donnera une masterclass le lendemain (jeudi 21 juin, 15h à Flagey), où il reviendra évidemment sur les nombreux déboires autour du tournage de son dernier film. Déboires dont on pourra par ailleurs mesurer l'étendue, puisque le lendemain de cette masterclass, le festival propose le vertigineux "Lost in La Mancha" de Keith Fulton et Louis Pepe (vendredi 22 juin, 17h à Flagey), documentaire sur le tournage de la première version avortée de ce Don Quichotte, où l'on y croise un Jean Rochefort victime de violents maux de dos qui l'empêchent de monter à cheval, des F16 de l'armée américaine qui interrompent des séquences par leurs nuisances sonores, ou encore des intempéries qui détruisent les décors. Depuis "Hearts of Darkness" sur le tournage du "Apocalypse Now" de Francis Ford Coppola, on n'avait plus vu un documentaire montrant comment un tournage peut virer au chaos total, et pousser un réalisateur au bord de la folie...

Cruchot en plein air

Mais ce n'est pas tout, loin de là. Car les organisateurs du BRIFF ont eu une idée en or : tel Lagardère, si vous ne venez pas au festival, le festival viendra à vous. Comment ? Grâce à des projections gratuites en plein air, qui se tiendront au Mont des Arts (à deux pas de la Gare Centrale) et au Boulevard Anspach.

Des projections qui risquent d'attirer beaucoup de monde, car le BRIFF a choisi des classiques populaires, que l'on se réjouit de revoir sur grand écran. C'est ainsi que le Mont des Arts va retentir de nombreux éclats de rire avec la projection de l'indémodable "Gendarme de Saint Tropez" de Jean Girault (jeudi 21 juin, 22h30), en copie restaurée. Voir Cruchot chez soi à la télé, c'est une chose. Mais le voir en plein air et en public...

Le lendemain, c'est le "Kill Bill" de Quentin Tarantino (vendredi 22 juin, 22h30) qui dégainera son sabre au même endroit.
Quant aux De Lorean, elles devront se garer en double file le samedi 23 juin pour la projection de "Retour vers le futur" de Robert Zemeckis (toujours à 22h30). Et quand on se rappelle que l'ennemi juré de Marty McFly s'appelle Biff Tannen, on se dit qu'on a hâte de voir Biff au Briff, nom de Zeus !

Trois jours plus tard, la fête continue, cette fois au Boulevard  Anspach avec la projection de "La Haine" de Matthieu Kassovitz (mardi 26 juin, 22h30), suivi du délirant et génialissime "The Big Lebowski" des frères Coen (mercredi 27 juin, 22h30). Le Dude qui déambule dans le piétonnier, ça va le faire !

Le boulevard Anspach où sera également dressé un grand chapiteau ouvert à tous. En cette période de coupe du monde, on imagine déjà les supporters trinquer joyeusement avec les cinéphiles, et comparer les qualités sportives de Patrick Dewaere dans "Coup de tête" de Jean-Jacques Annaud, ou la technique du coup de sifflet d'Eddy Mitchell dans "A mort l'arbitre" de Jean-Pierre Mocky.

Pour consulter le programme complet

You're the one that I want

Ça vous a plu ? Vous en voulez encore ? Eh bien ce n'est pas fini !

Le BRIFF proposera d'autres classiques, cette fois en salle. Dans le cadre d'une sélection  "cinéma subversif", qui rend hommage aux 50 ans de mai 68, on pourra notamment bander à la fraîche devant "Les Valseuses" de Bertrand Blier (lundi 25 juin, 20h30 au Palace) ou encore jubiler devant "Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil" (dimanche 24 juin, 18h à Flagey) le pamphlet anti-médias et anti-religion du génial Jean Yanne.

La sélection "Me, Myself and I" proposera pour sa part des films où un acteur joue son propre rôle. Parmi ceux-ci, le parfait "Sunset Boulevard" de Billy Wilder (dimanche 24 juin, 21h30 au Palace), le martien "Being John Malkovich" de Spike Jonze (mardi 26 juin, 19h, UGC DE Brouckère) ou encore l'hilarant "Zombieland"  de Ruben Fleischer (vendredi 29 juin, 21h30 à l'UGC De Brouckère) avec un Bill Murray en auto-foutage de gueule total.

Et les fans de perfectos et de bananes iront souffler les 40 bougies de "Grease" (samedi 23 juin, 17h à Bozar), en présence de son réalisateur Randal Kleiser.

3 Films Cannois

On pourrait encore vous parler de la compétition internationale, qui permettra notamment de découvrir 3 films issus de la sélection officielle du dernier Festival de Cannes : "Plaire, aimer et courir vite" de Christophe Honoré (jeudi 21 juin, 19h30 à l'UGC De Brouckère et mardi 26 juin, 19h30 au Palace), "Under the silver lake" de David Robert Mitchell (lundi 25 juin, 19h à Bozar et samedi 30 juin, 14h à l'UGC De Brouckère) et "Dogman" de Matteo Garrone (mardi 26 juin, 21h à Bozar et vendredi 29 juin, 19h30 au Palace), qui a valu à son acteur Marcello Fonte le prix d'interprétation sur la Croisette.

Et on pourrait également s'étendre sur la compétition nationale où passeront entre autres le strip-teasesque "Ni juge, Ni soumise" de Yves Hinant et Jean Libon (mardi 26 juin, 21h30 à Flagey et vendredi 29 juin, 19h15 au Vendôme) et le festoyant "La Grand Messe" de Valery Rosier et Meryl Fortunat-Rossi (samedi 23 juin, 19h30 au Palace et dimanche 24 juin, 16h à Flagey) qui suit le quotidien aussi drôle que touchant de fanatiques du Tour de France, qui attendent plusieurs jours à bord de leurs camping-cars pour voir passer les coureurs.

Mais pour conclure, on dira juste que du 20 au 30 juin, le Briff rimera avec plaisir collectif.

Pour consulter le programme complet

Allez, rendez-vous tous à Bruxelles, non mais !