Neuf longs métrages et trois séries soutenus par le fonds Screen.brussels

Neuf longs métrages et trois séries soutenus par le fonds Screen.brussels
Neuf longs métrages et trois séries soutenus par le fonds Screen.brussels - © http://screen.brussels

La plate-forme audiovisuelle bruxelloise "Screen.brussels" a sélectionné douze projets de coproduction lors de sa deuxième session 2016, indique-t-elle lundi par communiqué. L'objectif est de créer de l'emploi et d'investir dans le secteur audiovisuel bruxellois. Pour 1,315 million d'euros investis, ce sont plus de 16 millions qui doivent être générés en dépenses audiovisuelles (salaires, prestations de services de post-production, location de matériel...) en Région de Bruxelles-Capitale sans compter les retombées indirectes dans le secteur des services, de l'horeca ou des transport par exemple.

Parmi les longs métrages figurent deux films d'animation ("Petit vampire" et "The son of bigfoot") et un documentaire ("Ashcan"). Les six autres œuvres ont pour décor les rues de la capitale: "Ascension Day", qui retrace la journée du 22 mars, "Drôle de père" produit par les Dardenne, "I kill giants", "La part sauvage", "Seule à mon mariage" et "The happy Prince".

Côté séries, deux productions seront portées à la télévision ("Unité 42" et "Palais royal") et une sur internet ("Funcorp").

Le fonds de coproduction "Screen.brussels fund" s'élève à trois millions d'euros par an. Ils sont distribués à des sociétés de production bruxelloises à hauteur de maximum 500.000 euros par projet de fiction, de documentaire ou d'animation et de maximum 20.000 euros par websérie. En juin, le fonds avait injecté 1,685 million d'euros dans 14 projets.


Belga