Mick Jagger fait le show pour James Brown au Festival de Deauville

Mick Jagger à Deauville le 12 septembre 2014
Mick Jagger à Deauville le 12 septembre 2014 - © CHARLY TRIBALLEAU - BELGAIMAGE

Mick Jagger a fait le show vendredi au Festival du film américain de Deauville à l'occasion de l'avant-première de "Get on up", un biopic sur James Brown que coproduit le chanteur des Rolling Stones.

A la veille du palmarès de la quarantième édition du festival, la journée a été est très musicale avec l'association de ces deux légendes, qui ont en commun leur performance, leur longévité sur scène et leurs qualités d'hommes d'affaires. "J'ai toujours admiré James Brown. J'avais 20 ans quand je l'ai vu pour la première fois à l'Apollo" (Theater de Harlem, quartier noir de New York, ndlr) a déclaré la star du rock devant une salle de presse comble.

"A l'époque il faisait cinq shows par jour. J'étais impressionné, surtout par sa façon de contrôler le public", s'est-il souvenu.

La projection en avant-première à Deauville était prévue en soirée, après le passage de Mick Jagger et de l'équipe du film sur le tapis rouge. La mise en scène est de l'acteur et réalisateur Tate Taylor, qui s'est déjà illustré en 2011 avec "The Help" ("La couleur des sentiments").

Le film retrace les débuts difficiles dans la vie de "Mr Dynamite", élevé dans une bicoque d'Augusta, en Géorgie, violenté par son père, abandonné par sa mère puis pris en charge par sa tante, une tenancière de bordel, avant de se retrouver en prison à l'adolescence, pour un vol de costume.

Mick Jagger, 71 ans et toujours en tournée, admet qu'il s'est un peu inspiré du jeu de scène de James Brown ("J'ai volé tout ce que j'ai pu", a-t-il plaisanté) tout en reconnaissant qu'il y avait des gestes qui lui étaient impossibles à réaliser.

Peu avant de mourir d'une pneumonie, le jour de Noël 2006, à l'âge de 73 ans, James Brown réussissait encore, dit-on, à faire le grand écart.

 

Belga

Et aussi