"Master of None" : un arôme moderne de la romance

"Master of None" : un arôme moderne de la romance
2 images
"Master of None" : un arôme moderne de la romance - © Tous droits réservés

Après une très belle première saison, Aziz Ansari et Alan Yang ont rempilé. La seconde saison saison de Master of None est à voir sur Netflix depuis le 12 mai dernier. 

 

On se souvient de l'insupportable Tom Haverford dans la mythique série Parks and Recreation, c'est le rôle qui a révélé aux yeux du grand public le comédien Aziz Ansari en 2009. Depuis l'homme a fait du chemin, comédien et humoriste, il est passé par le SNL et s'est produit en one man show. Il a surtout eu la merveilleuse idée de créer sa propre série télévisée : Master of None. Pour cela, il s'est entouré d'une partie de l'équipe de Parks and Rec puisqu'Alan Yang et Michael Schur produisent aussi la série. 

 

Multi-primée, la série aborde avec une finesse rare des sujets épineux comme le harcèlement, le racisme intégré, l'homosexualité féminine. Master of None tisse comme toile de fond principal le rapport à l'amour de son personnage principal, Dev, ses espoirs et ses chutes. Campé par Aziz Ansari, le jeune homme est un new-yorkais trentenaire d'origine indienne qui tente de se faire une place dans le milieu de la comédie. Mais les seuls rôles qui lui sont attribués sont des personnages indiens stéréotypés. Dev est entouré d'amis bienveillants comme Arnold, gentil géant un peu décalé et conseiller du héros et Denise, sa meilleure amie d'enfance qui permet d'aborder la question de la sexualité gay dans la communauté afro-américaine. A la fin de la première saison, on avait laissé Dev en Italie où il apprenait à faire des pâtes après un échec amoureux. C'est là-bas qu'il rencontre Francesca, une pétillante italienne dont il s'éprend une fois rentré à New York. 

 

 

Durant cette deuxième saison, Master of None confirme l'emballement du public et la critique (8,3/10 sur IMDb), Aziz Ansari a réussi à amener sa série encore plus loin. L'histoire magnifiquement écrite est transpercée ici et là du génie créatif des producteurs, on pense à cet épisode hors de la diégèse où l'on nous donne à voir le quotidien de new-yorkais, un chauffeur de taxi et un couple de malentendants (une partie de l'épisode est d'ailleurs silencieux). On pense aussi aux clins d'oeil intra-Netflix avec les références à Chef's Table, l'apparition d'une actrice d'Orange is the New Black. Les sujets par lesquels passe Master of None sont riches, divers et évocateurs, la série apparaît en fait comme un miroir de la société américaine actuelle. Master of None est d'une modernité fabuleuse, d'une ouverture d'esprit incroyable et d'une justesse intense sur l'amour, l'amitié, les sentiments. La série est peut-être bien la meilleure production de Netflix à l'heure actuelle.

 

Master of None à voir sur Netflix.