Louane Emera : la voix d'or de The Voice à la conquête du grand écran

Louane Emera
Louane Emera - © MARTIN BUREAU - AFP

Elle s'esclaffe en constatant que la coiffeuse lui a coupé les cheveux plus courts que prévu, tiraille sur ses collants et gazouille comme un pinson: Louane Emera, 18 ans tout juste, pétille de vie en interview et illumine l'écran dans son premier film, "La Famille Bélier".

La jeune fille incarne Paula, adolescente dont le frère et les parents, agriculteurs en Mayenne, sont sourds profonds. Lycéenne timide, toujours flanquée de sa meilleure copine, elle s'inscrit à la chorale de l'établissement, où le prof de chant lui découvre une voix d'or.

Louane Emera a été repérée par le réalisateur, Eric Lartigau, lors de sa participation en 2013 à The Voice, le télé-crochet de TF1 dont elle avait été éliminée en demi-finale. Il cherchait une actrice ado qui sache chanter. En vain. Puis une chanteuse sachant jouer. Il est tombé sur Louane.

"Ce qui m'a plu chez elle, c'est sa fragilité tenue, comme si elle allait déraper à la fin du premier couplet", dit-il. "Chez elle, on a le sentiment que tout tient à un fil et pourtant elle est là, solide et ancrée."

"J'ai dit oui tout de suite!", se souvient la jeune fille qui ajoute, candide, ne pas savoir comment elle aurait réagi si le scénario avait été mauvais. "J'ai une chance dingue", répète-t-elle à plusieurs reprises lors d'un entretien avec l'AFP.

Elle n'avait jamais entendu parler d'Eric Lartigau mais possédait le DVD de "Prête-moi ta main", la précédente comédie du réalisateur, succès de 2006.

Elle dit avoir été "nulle" lors des premiers essais et avoir ensuite beaucoup travaillé, soutenue par le cinéaste. Au final, elle crève l'écran, avec son sourire à fossettes, ses cheveux en bataille, sa démarche voûtée et ses explications houleuses avec sa mère.

Le poids de la famille

Paula, adolescente presque "normale", c'est elle. "A un moment, elle est pleine de joie de vivre et celui d'après, tout l'énerve", dit-elle. Et comme Paula, Louane, qui a grandi avec quatre soeurs et un frère à Hénin-Beaumont (Nord-Pas-de-Calais), déclare être "très proche" de sa famille.

Mais la différence entre le personnage et l'actrice, c'est que Paula, elle, a des responsabilités d'adulte et "le poids de sa famille sur ses épaules", ajoute-t-elle.

C'est elle qui négocie au téléphone avec la banque lorsqu'un virement tarde à arriver, note les consignes du vétérinaire, répond aux demandes des clients sur le marché où les parents vendent des fromages.

Après le bac, la jeune Nordiste veut aller à Paris "prendre des cours de théâtre, de chant, de guitare, écrire des chansons et passer des castings". "Je ne sais pas choisir entre la chanson et le cinéma."

Actuellement en terminale littéraire dans un lycée de Lille, elle affirme être une lycéenne "comme les autres" mais qui a "souvent été absente" pour cause de promo du film.

"Heureusement, j'ai des copines sympas", sourit-elle en dégainant son smartphone pour montrer les scans des cours que lui envoient ses camarades. Des leçons qu'elle apprend dans le train, lors de ses multiples déplacements à travers la France pour présenter le film en avant-première. "Je suis une élève moyenne, ni nulle ni excellente", convient-elle avec une moue.

Le regard des autres a-t-il changé sur elle? Elle s'esclaffe à nouveau. "Pendant deux semaines, on est venu me voir. Et puis c'est très vite passé!"

 

AFP Relax News