LINK ou les liens capillaires

LINK ou les liens capillaires
LINK ou les liens capillaires - © Tous droits réservés

Présenté sur Vimeo en Staff Picks, le nouveau court de Robert Löbel explore un nouveau monde désertique à travers un double-personnage chevelu.

 

Sur une plaine désertique jonchée ici et là de pierres et de rares brins d’herbe, un drôle d’être fait irruption à la surface, comme venu du sous-sol terrestre. L’apparence siamoise de ce double-personnage tient de sa chevelure, que les deux parties ont en commun. Dès qu’il apparaît à la lumière du jour, cet être dual n’a qu’une volonté : explorer le monde et croquer la vie par les deux bouts, se balançant d’arbre et arbre, rencontrant une chèvre ou franchissant une montagne. Alors que les deux parties s’éloignent de plus en plus, le seul lien restant entre elles sont leurs cheveux, tronc commun de leur passé, que les petits êtres devenus indépendants étirent à l’envi, jusqu’à ce qu’ils rompent. 

 

Après un premier court métrage qui mettait en scène une communauté régie par la météo venteuse, Robert Löbel revient avec ce film qui explore la thématique du lien. Sans dialogue mais avec bruitages, ce court métrage de 7 minutes nous embarque encore une fois dans un univers étonnant et métaphorique où ces deux êtres se rendent compte de la richesse du lien qui les unit. L’animateur et illustrateur originaire de Berlin a cette capacité de poétiser ses films avec une patte tout à fait naïve et moderne à la fois.

 

 

Regardez “LINK” (2017) de Robert Löbel sur Vimeo ou ci-dessous :