Les téléspectateurs mondiaux préfèrent les séries locales

Les téléspectateurs mondiaux préfèrent les séries locales
Les téléspectateurs mondiaux préfèrent les séries locales - © monkeybusinessimages - Getty Images/iStockphoto

Les chaînes de télévision mondiales misent toujours plus sur des fictions locales et des adaptations pour fédérer leurs spectateurs, relève un rapport de l'institut Médiamétrie publié jeudi.

Les séries locales représentent pas moins de 84% des programmes classés dans le top 15 des chaînes étudiées dans ce rapport, qui sonde 103 chaînes dans 13 pays, de l'Allemagne au Venezuela. 

Une tendance qui s'impose même en France, où malgré un goût prononcé pour les séries américaines, la place des séries nationales ne cesse d'augmenter.

"On constate une difficulté des titres étrangers à s'imposer dans les tops nationaux", a indiqué à l'AFP Avril Blondelot, responsable des études internationales chez Eurodata TV Worldwide, le cabinet d'études de Médiamétrie. 

"Le nombre de grandes marques internationales comme 'Les Experts' ou 'Downtown Abbey' a baissé d'une saison à l'autre", explique Avril Blondelot.

Les téléspectateurs sont aussi séduits par des adaptations de séries étrangères, comme les succès de TF1 "Le secret d'Élise", adapté de la série britannique "Marchlands", ou "Sam", inspirée de la danoise "Rita". Sur les chaînes européennes étudiées, la part des adaptations a doublé en un an.

La diffusion de séries américaines reste cependant une stratégie gagnante pour les chaînes challengers, comme M6 en France ou Pro7 en Allemagne, qui ont par exemple diffusé avec succès cette année la nouvelle saison de la série américaine "X-Files".

Les séries américaines "constituent surtout une alternative intéressante pour les petits marchés et plus petites chaînes", précise le rapport.

Les chaînes étudiées consacrent en moyenne 32% de leur programmation de "prime time" aux séries, et ce genre augmente la part d'audience d'une majorité des chaînes. 

Le volume global de séries a toutefois tendance à légèrement diminuer sur les chaînes étudiées, tout comme la performance moyenne du genre, même si certaines chaînes augmentent leur part de séries, comme France 3, l'allemande ZDF ou l'espagnole Cuatro.