Les Palmes d'or du Festival de Cannes depuis 1975

De "Chronique des années de braise" de Mohammed Lakhdar Hamina à "The Square" de Ruben Östlund en 2017, redécouvrez les vainqueurs depuis 1975.

1975 : "Chronique des années de braise" de Mohammed Lakhdar Hamina (Algérie)
1976 : "Taxi driver" de Martin Scorsese (États-Unis)
1977 : "Padre Padrone" de Paolo et Vittorio Taviani (Italie)
1978 : "L'Arbre aux sabots" de Ermanno Olmi (Italie)
1979 : "Apocalypse now" de Francis Ford Coppola (États-Unis) et "Le tambour" de Volker Schloendorff (République fédérale d'Allemagne)
1980 : "Kagemusha" de Akira Kurosawa (Japon) et "All that jazz" de Bob Fosse (États-Unis)
1981 : "L'Homme de fer" de Andrzej Wajda (Pologne)
1982 : "Missing" de Costa Gavras (États-Unis) et "Yol" de Yilmaz Guney (Turquie)
1983 : "La Ballade de Narayama" de Shohei Imamura (Japon)
1984 : "Paris-Texas" de Wim Wenders (République fédérale d'Allemagne)
1985 : "Papa est en voyage d'affaires" de Emir Kusturica (Yougoslavie)
1986 : "Mission" de Roland Joffe (Grande-Bretagne)
1987 : "Sous le soleil de Satan" de Maurice Pialat (France)
1988 : "Pelle le conquérant" de Bille August (Danemark)
1989 : "Sexe, mensonges et vidéo" de Steven Soderbergh (États-Unis)
1990 : "Sailor et Lula" de David Lynch (États-Unis)
1991 : "Barton Fink" de Joel et Ethan Coen (États-Unis)
1992 : "Les Meilleures Intentions" de Bille August (Danemark)
1993 : "La Leçon de piano" de Jane Campion (Australie) et "Adieu ma concubine" de Chen Kaige (Chine)
1994 : "Pulp Fiction" de Quentin Tarentino (États-Unis)
1995 : "Underground" de Emir Kusturica (Yougoslavie)
1996 : "Secrets et mensonges" de Mike Leigh (Grande-Bretagne)
1997 : "L'Anguille" de Shohei Imamura (Japon) et "Le goût de la cerise" de Abbas Kiarostami (Iran)
1998 : "L'Éternité et un jour" de Théo Angelopoulos (Grèce)
1999 : "Rosetta" de Luc et Jean-Pierre Dardenne (Belgique)
2000 : "Dancer in the Dark" de Lars von Trier (Danemark)
2001 : "La Chambre du fils" de Nanni Moretti (Italie)
2002 : "Le Pianiste" de Roman Polanski (Pologne)
2003 : "Elephant" de Gus Van Sant (États-Unis)
2004 : "Fahrenheit 9/11" de Michael Moore (États-Unis)
2005 : "L'Enfant" de Jean-Pierre et Luc Dardenne (Belgique)
2006 : "Le Vent se lève" de Ken Loach (Grande-Bretagne)
2007 : "4 mois, 3 semaines et 2 jours" de Cristian Mungiu (Roumanie)
2008 : "Entre les murs" de Laurent Cantet (France)
2009 : "Le Ruban blanc" de Michael Haneke (Autriche)
2010 : "Oncle Boonmee de Apichatpong Weerasethakul (Thaïlande)
2011 :
"The Tree of life" (L'Arbre de vie) de Terrence Malick (États-Unis)
2012 :
"Amour" de Michael Haneke (Autriche)
2013 :
"La Vie d'Adèle" d'Abdellatif Kechiche (France)
2014 :
"Winter Sleep" de Nuri Bilge Ceylan (Turquie)
2015 :
"Dheepan" de Jacques Audiard (France)
2016 :
"Moi, Daniel Blake" de Ken Loach (Grande-Bretagne)
2017 :
"The Square" de Ruben Östlund (Suède)


AFP