Les médias turcs célèbrent la Palme d'or de Nuri Bilge Ceylan et sa "dédicace"

Nuri Bilge Ceylan
Nuri Bilge Ceylan - © VALERY HACHE - AFP

Les médias turcs ont célébré dimanche la Palme d'or du réalisateur Nuri Bilge Ceylan au Festival de Cannes, le félicitant pour avoir dédié son prix aux victimes des conflits politiques dans son pays.

Ceylan a remporté samedi la plus hautre récompense du 67e Festival pour son drame épique "Winter sleep", dédiant son prix aux "jeunes qui ont perdu la vie" lors des manifestations antigouvernementales qui ont secoué la Turquie l'année dernière.

"Nous avons eu une année très troublée l'année dernière et ces jeunes nous ont en fait appris beaucoup de choses et dans un sens, certains ont sacrifié leurs vies pour notre avenir. Je pense qu'ils méritent cette dédicace", a déclaré Ceylan lors de la remise de la Palme d'or.

"Un grand honneur", titre le journal Posta; "La meilleure nouvelle depuis des mois!", écrit le journal Sozcu sur son site internet. "Ce beau et unique pays est fier de vous", renchérit le quotidien Hurriyet, se référant au discours du réalisateur lors de la remise du prix de la mise en scène au Festival de Cannes 2008, quand il parlait de la Turquie comme "mon beau et unique pays que j'aime passionnément".

La déclaration de Ceylan coïncide avec un regain de tensions en Turquie à l'approche du premier anniversaire des manifestations antigouvernementales de juin dernier (8 morts), et à la suite de la catastrophe minière de Soma (ouest), qui a coûté la vie à 301 mineurs début mai.

Deux autres personnes sont mortes la semaine dernière lors de nouvelles manifestations.

S'exprimant lors d'une conférence de presse à Cannes la semaine dernière, où il portait un ruban noir pour honorer les victimes de Soma, Ceylan a exprimé son regret qu'aucun représentant du gouvernement n'ait jusqu'ici démissionné à la suite de la catastrophe.

Ceylan, 55 ans, a également reçu de nombreux messages de félicitations et de remerciements sur son compte Twitter.

"Winter sleep" marque la première victoire pour la Turquie depuis 1982 à Cannes, quand Yilmaz Guney ("Yol") avait partagé la Palme d'or avec Costa-Gavras ("Missing").

 

AFP Relax News


 

Et aussi