Les Grignoux se lancent dans la finance éthique pour l'équipement du Caméo à Namur

La façade du cinéma Caméo telle qu'elle sera après rénovation
La façade du cinéma Caméo telle qu'elle sera après rénovation - © Tous droits réservés

L'ASBL Les Grignoux, gestionnaire de trois cinémas liégeois, lance un appel à obligations aux citoyens et les invitent à participer au financement, pour un budget total de 650.000 euros, de l'équipement des salles de projection, du logiciel et de l'aménagement de l'espace des caisses du futur cinéma Art et Essais "Le Caméo" à Namur, dont la rénovation est en cours et qui devrait rouvrir début janvier, annonce vendredi Pierre Heldenbergh, administrateur. L'initiative est rare pour les ASBL, davantage enclines aux appels à parts coopératives, souligne-t-il.

"Six organismes financiers sont d'accord de nous prêter cet argent. Mais cette initiative est plus de l'ordre du symbole. Nous préférons donner un intérêt à des citoyens qui aiment notre cinéma, plutôt que d'obtenir l'argent froid des banques. Par ailleurs, on ignore souvent ce que fait la banque de notre argent. Ici, c'est concret, c'est un cinéma qui ramène la vie dans un quartier", explique Pierre Heldenbergh, précisant qu'une obligation est "un prêt que des particuliers peuvent faire, notamment à des associations".

Cet appel a reçu le label "Financités & Fair Fin" pour la finance éthique et est soutenu par la fédération de l'économie sociale SAW-B.

Le Caméo, qui représente 33 équivalents temps-plein, compte cinq salles de projection qui seront entièrement reconfigurées et insonorisées et totaliseront 725 places. Le budget, qui a connu plusieurs avenants, est désormais de 7,8 millions d'euros.

La Régie foncière avait acquis le Caméo en 2005. Fermé en 2006, le cinéma "Caméo2" a été rouvert pour l'Art et Essai en 2007 avant de fermer ses portes en 2012 pour des questions de sécurité.

 


Belga