Les "frontières" au coeur de la 12e édition du festival du film documentaire Millenium

Smog Town, le 2 avril au cinéma des Galeries
2 images
Smog Town, le 2 avril au cinéma des Galeries - © DR

La douzième édition du festival international du film documentaire Millenium aura pour fil rouge la thématique des "frontières", a annoncé jeudi lors d'une conférence de presse sa directrice artistique, Zlatina Rousseva. Des focus ont également été mis sur le climat, le numérique, l'Iran, le 60e anniversaire de nombreuses indépendances africaines ou encore les lanceurs d'alerte.

Le festival, désormais bien installé dans le paysage international, a comme chaque année reçu environ un millier de propositions. "Dont énormément de très bons films, ce qui nous a poussés à en retenir 18 en compétition internationale, un record", explique Mme Rousseva.

Toutes les informations sur www.festivalmillenium.org.

Au total, plus de 90 œuvres ont été sélectionnées dans les différentes catégories, parmi lesquelles une soixantaine de premières belges et une quinzaine de premières mondiales. La part substantielle de court-métrages parmi les candidatures a elle aussi entraîné une nouveauté, puisque ce format aura droit à sa propre compétition.

L'événement, né en 2009 d'une volonté d'encourager la promotion créative des Objectifs du millénaire pour le développement de l'ONU (entre-temps renommés Objectifs de développement durable), aura cette année comme fil rouge le thème des "frontières". "Évidemment extérieures, avec de nombreux films qui évoquent la migration, mais aussi intérieures et invisibles", commente la directrice artistique. "Leurs lignes de démarcation sont plus floues mais très puissantes. En remettant en cause nos multiples identités, cette édition se veut un questionnement de nos limites ainsi qu'une invitation aux spectateurs à les repousser, les dépasser."

Autour de ce fil rouge s'articulent plusieurs thématiques. Le climat sera souvent évoqué, notamment sous l'angle de la pollution en Chine (Smog Town, suivi d'un débat sur le Green Deal), de la spéculation sur l'eau (Lord of Water) ou encore de l'apparition de la modernité parmi des populations reculées de la jungle indonésienne (Newtopia).

Deux autres sujets récurrents au Millenium seront encore bien présents cette année. Les nouvelles technologies et leur influence sur les citoyens d'aujourd'hui seront le dénominateur commun de films traitant entre autres du désir de popularité (Jawline) ou du pouvoir de Youtube (100 millions de vues).

Les lanceurs d'alerte et la sensibilisation à leur situation constituent eux une préoccupation portée de longue date par Zlatina Rousseva, qui a notamment accueilli Baltasar Garzon et Rudolf Elmer lors d'éditions précédentes.

Rayon nouveautés, un sous-événement sera dédié à la réalité virtuelle et des documentaires audio seront diffusés pour la deuxième année consécutive.

Enfin, les traditionnelles rencontres professionnelles et mises en lumière seront aussi au programme. Les "leçons de cinéma" mettront elles à l'honneur le réalisateur ukrainien Vitaly Mansky au travers de films inédits consacrés à Poutine, au pipeline qui traverse l'Europe depuis la Sibérie et aux adolescentes du groupe Tatu.

Le festival aura lieu du 27 mars au 4 avril en cinq lieux de la capitale: les cinémas Aventure, Galeries, Palace et Vendôme, et à Bozar, qui accueillera la soirée d'ouverture.