"Les enfants-loups" sur Arte

Cette jolie fiction de Rick Ostermann narre le destin de deux frères qui cherchent à rejoindre la Lituanie. Ce drame tiré d’une histoire vraie s’est en fait inspiré du phénomène des “enfants-loups” en Prusse-Orientale dans les années d’après-guerre.

 

Fritz et Hans viennent de perdre successivement leurs deux parents, leur père est décédé à la guerre et leur mère malade vient de succomber. Les deux enfants perdus et sans référent adulte n’ont d’autre choix que d’essayer de rallier la Lituanie voisine afin de retrouver une ferme, dans l’espoir que des paysans s’occupent d’eux, comme leur mère leur avait indiqué. Les petits prussiens parviennent tant bien que mal à se nourrir et tentent de ne pas trop se faire remarquer dans une zone où les soviétiques sévissent. Sur la route, les enfants rencontrent la jeune Christel qui les épaulera un moment et aidera Hans à retrouver son frère après une attaque de l’assaillant russe. Les deux garçons devront traverser le froid, la faim et les hommes pour tenter de survivre dans cet environnement hostile. 

 

Le film de Rick Ostermann met en lumière un phénomène peu connu de l’après seconde guerre mondiale : celui des enfants-loups (Wolfskinder en allemand). Après 1945, les troupes soviétiques ont occupé le territoire allemand de Prusse-Orientale, traitant les civils avec infamie (l’Armée Rouge a été accusée de crimes de guerre à ce propos) et bafouant les conventions de Genève. Beaucoup d’hommes et de femmes ont été exécutés, laissant derrière eux leurs enfants devenus orphelins de guerre. Ces enfants errants (20 à 25.000), livrés à eux-mêmes tentaient de rejoindre la Lituanie (ou plus rarement d’autres pays baltes) dans l’espoir de trouver une place dans une ferme. Certains ont été retrouvés par les Soviétiques et d’autres ont grandi en Lituanie, avant de revenir en Allemagne.

 

“Les enfants-loups” est à voir sur Arte ou ci-dessous.