Les dessins animés, sources d'échange et de partage entre pères et enfants

Les dessins animés, sources d'échange et de partage entre pères et enfants
Les dessins animés, sources d'échange et de partage entre pères et enfants - © © Goodluz/shutterstock.com

Les dessins animés comme héritage culturel. Voici une idée qui convient à merveille aux papas des quatre coins de la planète, comme le montre une étude Ipsos pour Netflix. Près de neuf pères sur dix (85%) rêvent de partager avec leurs enfants les dessins animés qu'ils regardaient lorsqu'ils plus jeunes, ou aimeraient le faire un jour.

Pourquoi un tel besoin ? Le sondage montre que cela permet aux trois quarts des pères interrogés dans le monde de revivre leur enfance, alors que 76% se servent de ces moments pour inculquer des leçons de vie.

Côté dessins animés, c'est "Astérix" qui obtient le plus de suffrages auprès des papas français, alors que les Américains préfèrent "Inspecteur Gadget". Si les pères brésiliens sont des adeptes de "Tom et Jerry", les Canadiens ne jurent que par "Les Schtroumpfs", et les Allemands par "Fifi Brindacier".

Ce sondage a été réalisé en ligne par Ipsos Public Affairs pour Netflix, entre le 8 avril et le 8 mai derniers, auprès de 7.009 parents de plus de 18 ans qui regardent des films et des séries en streaming avec leurs enfants au Brésil, au Canada, au Mexique, en Grande-Bretagne, en Allemagne, en France et aux États-Unis.