Les cinq candidats à l'Oscar du meilleur acteur

L'Américain Steve Carell lors d'une projection de "Foxcatcher"
5 images
L'Américain Steve Carell lors d'une projection de "Foxcatcher" - © FREDERIC J. BROWN - AFP

Présentation des cinq acteurs en lice cette année pour l’Oscar le plus prestigieux décerné à un comédien à l’occasion de la cérémonie du 22 février : Steve Carell, Bradley Cooper, Benedict Cumberbatch, Michael Keaton et Eddie Redmayne.

Steve Carell, "Foxcatcher"

Depuis la présentation de "Foxcatcher" au Festival de Cannes en mai dernier, Steve Carell figure parmi les grands favoris pour ce prix. Son rôle très noir de riche héritier devenu entraîneur de lutte libre aux côtés de sportifs campés par Channing Tatum et Mark Ruffalo, est un véritable contre-emploi pour cet acteur estampillé comique.

En effet, Steve Carell est un grand habitué de la télé américaine, chroniqueur hilarant de "The Daily Show", patron décalé de la version américaine de la série "The Office", et au cinéma inimitable héros de "40 ans toujours puceau" de Judd Apatow, sa réputation de comique le précède mais pour "Foxcatcher", le réalisateur Bennett Miller a cru en la versatilité de son jeu en lui confiant un rôle très sombre.

Benedict Cumberbatch, "The Imitation Game"

Dans la peau d'Alan Turing, le mathématicien qui a brisé le code secret des Allemands pendant la Seconde Guerre mondiale, Benedict Cumberbatch crève l'écran dans "The Imitation Game" et continue de se construire une notoriété plus large inaugurée sur le petit écran avec la série anglaise "Sherlock". Au cinéma, Benedict Cumberbatch figurait précédemment au casting du très primé "Twelve years a slave" mais n'a pas non plus hésité à se jeter dans la SF avec "Star Trek into darkness".

Bradley Cooper, "American Sniper"

Comme Steve Carell, Bradley Cooper est plus estampillé comédies que films d'auteurs grâce au succès de la trilogie "Very Bad Trip" ou du remake de "L'Agence tous risques" mais avec "American Bluff", le bellâtre avait déjà montré son potentiel dramatique. Ce rôle lui avait valu sa deuxième nomination aux Oscars (dans un second rôle), la première émanant du premier rôle masculin dans la comédie romantique "Happiness Therapy". Mais il n'a jamais réussi à mettre la main sur la précieuse statuette.

Avec "American Sniper" sous la direction de Clint Eastwood, Cooper plonge dans l'enfer de la guerre en Irak et révèle une nouvelle facette de son jeu. Avant les Oscars, le film est déjà un phénomène au box-office mondial, reste à savoir s'il recevra l'aval de ses pairs à Hollywood.

Michael Keaton, "Birdman"

L'un des rôles les plus marquants de Michael Keaton au cinéma aura été celui de Batman, dans les deux films éponyme de Tim Burton sortis en 1989 et 1992, mais aussi celui de "Beetlejuice", signé du même réalisateur. Dans "Birdman", le protagoniste Riggan Thomson (Keaton) incarne un super-héros à succès sur le retour qui lutte pour recouvrer sa gloire passée, un film clin d'oeil tout de même nommé dans neuf catégories, dont celle du meilleur acteur. Le film débarquera en salles fin février, mais Michael Keaton arrivera en force à la cérémonie, déjà auréolé d'un Golden Globe pour ce rôle taillé sur mesure.

Eddie Redmayne, "Une Merveilleuse histoire du temps"

La carrière d'Eddie Redmayne l'a emmené des planches, où il remporta un Tony et un Olivier Award pour son rôle face à Alfred Molina dans "Red", sur la vie de Rothko, aux films à gros budget comme "Les Misérables" en 2012.

Tout juste auréolé d'un Golden Globe avec "Une Merveilleuse histoire du temps" il incarne le génie de la science Stephen Hawking, et dépeint ses débuts de brillant étudiant à l'Université d'Oxford, son histoire d'amour naissante avec une autre étudiante (campée par Felicity Jones), jusqu'au jour où on lui diagnostiquera une dystrophie musculaire inéluctable et son combat contre cette maladie. Il se livre à une métamorphose physique saisissante qui pourrait lui permettre de remporter son premier Oscar.

 

AFP Relax News

Et aussi