Les cinq bons points du cinéma français en 2014

"Lucy", le film français le plus vu au monde

Le film réalisé par Luc Besson est le plus gros succès du cinéma français à l'étranger avec 52,3 millions d'entrées (chiffres du mois d'octobre d'Unifrance). Ce long métrage mixant action et science-fiction a rapporté 443,5M$ à Europacorp. "Lucy" suit Scarlett Johansson, une jeune femme qui après avoir ingéré une drogue à son insu, voit ses capacités cognitives et intellectuelles décupler.

"Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu?", numéro 1 au box-office français

La comédie française a attiré 12,2 millions spectateurs et est devenu le septième film français le plus vu dans l'Hexagone derrière "Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre" (14,59M), "Les Visiteurs" (13,7M) et "Le Petit Monde de don Camillo" (12,7M). Le trio de tête étant toujours composé par "Bienvenue chez les Ch'tis" (20,48M), "Intouchables" (19,4M) et "La Grande Vadrouille" (17,2M). "Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu?" a également été vendu dans une trentaine de pays et a rencontré un beau succès, notamment en Allemagne. Le long métrage porté, entre autres, par Chantal Lauby et Christian Clavier, suivait un couple de quinquagénaires racistes dont les filles tombent amoureuses d'un Asiatique, d'un Juif, d'un Arabe et d'un Noir. Une suite est actuellement en développement.

La carrière internationale d'Omar Sy

Auréolé du succès d'"Intouchables", en 2011, qui a attiré 19,4M de spectateurs et lui a valu le César du meilleur acteur pour son personnage de Driss, Omar Sy est parti à la conquête d'Hollywood. À grand renfort de coach linguistique et d'agent, le comédien a décroché des rôles dans plusieurs grosses productions américaines tels que "X-men : Days of future past", sorti en mai dernier, "Jurassic World", attendu en juin 2015, et "Good People", prévu également pour 2015. Omar Sy devrait également être au casting de "Candy Store", un thriller avec Robert de Niro, dont la date de sortie n'a pas encore été annoncée. Mais l'acteur n'en oublie pas sa carrière française puisqu'il était à l'affiche de "Samba", réalisé par le duo Olivier Nakache et Éric Tolédano, qui avait signé "Intouchables". Il tiendra également le premier rôle de "Chocolat", le prochain long métrage de Roschdy Zem, dans lequel il incarnera un artiste de cirque surnommé le "clown chocolat".

Léa Seydoux poursuit son envol

Si l'actrice n'a pas attendu "La Vie d'Adèle" pour apparaître dans de nombreux films, dont certains internationaux, à l'image de "Mission : Impossible - Protocole fantôme" de JJ Abrams, "Minuit à Paris" de Woody Allen ou de "Robin des Bois" de Ridley Scott, elle continue sur sa lancée, alternant les productions françaises et étrangères. On a notamment pu la voir en 2014 dans "The Grand Budapest Hotel" de Wes Anderson, "Saint Laurent" de Bertrand Bonello et "La Belle et La Bête" de Christophe Gans. Cerise sur le gâteau, Léa Seydoux a à nouveau attiré l'attention des médias, début décembre, quand elle a été choisie pour incarner la prochaine James Bond girl de Daniel Craig, dans le dernier opus de la saga, "Spectre", attendu en 2015.

Alexandre Desplat, meilleur compositeur de musique de films

Le musicien a reçu pour la quatrième fois, fin octobre, le titre suprême, à l'occasion des 14e World Soundtrack Awards. Récompensé pour la bande originale de "The Grand Budapest Hotel" (réalisé par Wes Anderson), le compositeur français n'en est pas à sa première création pour un film étranger. Par le passé, il a signé entre autres les musiques de "L'Étrange histoire de Benjamin Button", "Fantastic Mr. Fox", "Harry Potter et les reliques de la mort" ou encore'"Argo". En 2014, il a composé la bande originale de "Monuments Men", de "Godzilla" ainsi que celles d'"Invincible" et de "Imitation Game", attendus sur les écrans en 2015.

 

AFP Relax News