Le Week-end du doc invite à la "rencontre du cinéma du réel" du 13 au 16 novembre

Dans des centres culturels, des cinémas, des bibliothèques publiques mais aussi des maisons de jeunes ou encore au centre d'accueil de la Croix-Rouge pour demandeurs d'asile d'Yvoir, le documentaire belge francophone s'invitera dans 83 lieux culturels, ou plus insolites, de Bruxelles et de Wallonie.

Au programme, des documentaires bien entendu, mais pas uniquement. L'ambition du week-end est en effet "d'une part de montrer la diversité et la richesse du documentaire belge francophone. Mais nous trouvons également extrêmement important, dans cette époque de sur-information, de permettre aux citoyens d'avoir un certain recul et de favoriser l'analyse", précise Frédéric Delcor.

Pour ce faire, plusieurs activités parallèles et complémentaires seront également organisées. Dans un premier temps, des débats feront suite aux projections. Ensuite, plusieurs ateliers prendront aussi place, notamment des tables rondes sur le crowdfunding et la diffusion du documentaire dans le secteur non marchand mais aussi des séances d'écoutes-rencontres radiophoniques, des leçons de montage ou encore un atelier d'écriture de documentaire.

A nouveau partenaire de l'événement, la RTBF proposera, tout comme l'an dernier, "la nuit du documentaire" sur La Trois le jeudi 13 novembre. Une émission spéciale Quai des Belges sera également diffusée le mercredi 5 novembre sur Arte Belgique.

Pour la première fois, la chaîne radiophonique La Première proposera aussi "La nuit du doc" le mercredi 12 novembre dès 19h30. "Une chaîne comme La Première se devait absolument de participer à cet événement", insiste Jacques Cremers, chef de rédaction de la radio publique. "Le documentaire est un genre très important pour une chaîne de service public comme la nôtre, cela permet un vrai approfondissement des sujets."

Le programme complet du Week-end du doc sera disponible dès mercredi sur le site internet www.we-doc.be.


Belga