Le Théâtre de Namur se mue en cinéma pour le 32e FiFF...

Le Festival international du Film Francophone de Namur reprendra ses quartiers dans la capitale wallonne du 29 septembre au 6 octobre prochain. Pour l'occasion, et afin de pallier la fermeture de l'Eldorado, le Théâtre de Namur se muera en salle de cinéma, ont annoncé jeudi les organisateurs de l'événement.

Cette année, douze films (9 fictions et 3 documentaires) concourront en compétition officielle. Un jury de six membres, parmi lesquels Loubna Abidar ("Much Love"), Benjamin Siksou ou encore le Belge Marc Zinga ("Les rayures du zèbres", "Qu'Allah bénisse la France"), sera présidé par le pensionnaire de la Comédie-Française Martin Provost. Un film belge, "Laissez bronzer les cadavres", figure dans la sélection aux côtés de deux films québécois, quatre longs métrages français et des oeuvres de République démocratique du Congo, Tunisie, Maroc, Roumanie et Macédoine.

La fête du cinéma francophone s'ouvrira officiellement le vendredi 29 septembre avec le film "Jeune femme" de Léonor Serraille. "Diane a les épaules" clôturera quant à lui la semaine.

Au total, plus de 140 films seront diffusés dans les salles obscures namuroises (pour l'occasion: le Caméo, le Théâtre de Namur, le Palais des Congrès, l'Acinapolis à Jambes et le Quai 22 pour les visions 'presse') et 25 d'entre eux le seront en avant-première. Ce sera notamment le cas de "C'est tout pour moi", premier film de l'humoriste Nawell Madani. Le président du Festival de Cannes, Thierry Frémaux, viendra également montrer "Lumière ! L'aventure commence" pour la première fois.

La personnalité coup de coeur de cette 32e édition sera Nicolas Duvauchelle ("Polisse", "Orpheline"), qui viendra présenter trois éléments de sa filmographie. Il rencontrera le public le samedi 30 septembre à 14h au Théâtre de Namur.