"Le Sujet" : l'enclume intérieure

“Le Sujet” : l'enclume intérieure
“Le Sujet” : l'enclume intérieure - © Tous droits réservés

Le court métrage du réalisateur canadien Patrick Bouchard propose une introspection sur le corps humain, où l’invisible devient visible.

 

Pour ce film d’une dizaine de minutes, Patrick Bouchard n’a pas écrit de scénario au préalable. Il avait une idée du début et de la fin, mais il a laissé sa créativité s’exprimer entre les points d’entrée et de sortie. L’animateur canadien se met en scène dans le rôle d’un Docteur Frankenstein qui travaillerait sur son propre corps. Il commence par couper la peau de son double au scalpel et en extrait différents outils, différents objets qui représentent des souvenirs et des épisodes de sa vie. Le réalisateur est à la recherche du poids qui le mine, il fouille son corps pour le délester et finit par trouver, au milieu du torse, une énorme enclume qui paralyse tout son être. Est-ce la solution à ses problèmes ?

 

Après “Les Ramoneurs Cérébraux” et “Bydlo”, le cinéaste d’animation canadien Patrick Bouchard revient avec un film très personnel et expérimental. “Le Sujet” est un film-expérience aux atours de film de genre. Il a été sélectionné à Cannes en 2018 et au Festival du Film d’Annecy, une belle récompense pour ce réalisateur originaire de Chicoutimi.

 

 

Regarder “Le Sujet” (2018) de Patrick Bouchard sur le site web d’Arte ou ci-dessous : 

 

 

L’interview du réalisateur Patrick Bouchard au micro d’Arte :