Le Seigneur des Anneaux en version russe : une adaptation de 1991 refait surface sur YouTube

Vous pensiez que la première adaptation du Seigneur des Anneaux était celle de Peter L. Jackson ? Détrompez-vous… La Russie – à l’époque Union soviétique – avait, avant ce monstre du cinéma, déjà livré sa propre adaptation du roman de Tolkien. La version russe a été mise en ligne il y a quelques jours sur la plateforme YouTube par la chaîne russe Channel 5. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les fans et internautes se régalent.

Khraniteli est le titre choisi pour cette toute première adaptation du Seigneur des Anneaux. Cette version, filmée dans un studio de télévision de Leningrad, date de 1991, soit près de 10 ans avant celle de Peter Jackson. Elle avait disparu des radars, avant de réapparaître subitement grâce à la chaîne russe Channel 5 qui l’a uploadée sur la plateforme YouTube il y a un peu plus d’une semaine. Depuis, les vues ne cessent d’augmenter et ont d’ores et déjà atteint le million.

Bien loin des standards de production de Peter Jackson, l’adaptation soviétique se basait d’ailleurs sur une traduction russe du texte original de Tolkien par Vladimir Muravyov et Andrey Kistyakovsky. D’après le Guardian, cette première version n’a été diffusée qu’une seule fois par la chaîne Leningrad Television (aujourd’hui 5TV), en 1991.

 

 

 

 

Des effets spéciaux loin du niveau de Jackson pour la version soviétique

Les effets spéciaux de cette version russe sont, par contre, bien loin du niveau de maîtrise atteint, une décennie plus tard, par Peter L. Jackson. Au-delà de la mauvaise qualité d’images propre à des productions des années 90, le Seigneur des Anneaux version US n’a rien à envier à ce tout premier long-métrage russe qui, on lui reconnaîtra au moins ça, ne bénéficiait pas des sommes faramineuses sur lesquelles Jackson a pu compter pour la réalisation de son film.

Pour les fans du roman de Tolkien, ce n’est pas faute d’avoir cherché cette version impossible à dénicher. "Les fans ont cherché dans les archives mais n’ont pas réussi à trouver ce film pendant des décennies", écrit World of Fantasy, citée par le Guardian. "Il devrait y avoir une statue à la gloire de celui qui l’a trouvée et numérisée" commente un internaute sur le site. De là à faire le parallèle avec l’Anneau qui, en premier, tomba dans l’oubli pour remonter à la surface bien plus tard, il n’y a qu’un pas que l’on n’oserait franchir.