Le réalisateur belge Nabil Ben Yadir aux commandes d'une super-production française

Le film "La Marche" est inspiré par la célèbre marche des Beurs qui, fin 1983, a rassemblé plusieurs milliers de jeunes de Marseille à Paris pour revendiquer l'égalité et protester contre les discriminations et le racisme d'une société française encore trop marquée par les crimes xénophobes et les bavures policières.

"Il s'agit d'un film ouvert et lumineux, même si son origine est un cri", explique Nabil Ben Yadir, l'initiateur d'une nouvelle fierté au sein de la communauté bruxello-marocaine. "C'est une forme de résistance face à un système, une attitude face à la vie, non pas avec un poing levé, mais avec une main tendue, en dépit de la peur ou de la colère."

Doté d'un budget de 10,7 millions d'euros, ce road-movie pour l'égalité est co-produit en Belgique par Entre Chien et Loup, avec l'appui de Belgacom TV et le Centre du Cinéma et de l'Audiovisuel.

Le film devrait sortir le 3 décembre prochain pour coïncider avec le trentième anniversaire de la marche des Beurs.

Nabil Ben Yadir enchaînera en 2014 son troisième long métrage, "Annapurna", un thriller politico-judiciaire.


Belga