Le Festival de Carthage, une étape importante pour le cinéaste belge Thierry Michel

Le Festival de Carthage, une étape importante pour le cinéaste belge Thierry Michel
Le Festival de Carthage, une étape importante pour le cinéaste belge Thierry Michel - © Tous droits réservés

Président de jury au festival des Journées Cinématographiques de Carthage, le réalisateur Thierry Michel y a repéré des documentaires et autres fictions remarquables par leur authenticité, a-t-il confié jeudi à Tunis à l'agence Belga.

Tout juste rentré d'une tournée au Japon, où son long métrage "L'homme qui répare les femmes" (2015) est programmé sur la chaîne de télévision publique NHK, Thierry Michel a participé fin octobre au rendez-vous parisien "Mon premier festival" pour y présenter "Enfants du hasard" (2017), qu'il a coréalisé avec Pascal Colson.

Du 4 au 11 novembre, le cinéaste belge préside le jury des films documentaires en compétition aux Journées Cinématographiques de Carthage (JCC). "En huit jours, on voit tout, des geôles israéliennes au coeur des révoltes syndicales tunisiennes bourguibistes, en passant par une impressionnante relecture de la Bataille d'Alger, confie Thierry Michel. "Les documentaires présentés nous plongent au coeur des tumultes arabo-africains. S'y expriment les témoins de révoltes, de dénonciations ou d'abus de pouvoir."

En fin de semaine prochaine, Thierry Michel participera à l'International Documentary Filmfestival (IDFA) à Amsterdam, où est programmé son documentaire "Enfants du hasard". En décembre, sa carrière de cinéaste documentaliste sera récompensée par le prix Marek Nowicki, qui lui sera décerné au Festival Watch Docs à Varsovie.