Le Festival de Cannes, un indicateur pour les Oscars ?

Jean Dujardin ("The Artist") est le dernier acteur à avoir reçu un prix d'interprétation à Cannes et un Oscar pour un même rôle
Jean Dujardin ("The Artist") est le dernier acteur à avoir reçu un prix d'interprétation à Cannes et un Oscar pour un même rôle - © ROBYN BECK - AFP

Le Palmarès cannois, rendu dimanche 22 mai par le président du jury George Miller, donnera-t-il un premier aperçu des Oscars 2017 ? La venue en masse sur la Croisette de plusieurs grandes stars actuelles du 7e art pourrait offrir une vague tendance des films et des noms à retenir en vue de la grand-messe du cinéma américain.

Il est rare qu'un long métrage parvienne à décrocher à la fois la Palme d'Or à Cannes et l'Oscar du meilleur film. Le doublé n'a d'ailleurs été réalisé qu'à une seule reprise dans l'histoire du cinéma et l'exploit remonte à 1955 avec "Marty" de Delbert Mann.

La récompense suprême cannoise n'est cependant pas toujours si éloignée du goût des votants américains. Depuis la création de ces deux prix, plusieurs films et acteurs sont parvenus à se distinguer des deux côtés de l'Atlantique. "Un homme et une femme" de Claude Lelouch, "Le Tambour" de Volker Schlöndorff et "Pelle le conquérant" de Bille August et plus récemment "Amour" de Michael Haneke ont chacun décroché une Palme d'Or et l'Oscar du meilleur film étranger.

Shirley Booth ("Reviens petite Sheba"), Simone Signoret ("Les Chemins de la haute ville"), Sophia Loren ("La Ciaciera"), Sally Field ("Norma Rae") et Holly Hunter ("La Leçon de piano") appartiennent au cercle fermé des actrices ayant reçu la consécration sur la Croisette et à Hollywood pour un même rôle. Jean Dujardin ("The Artist"), Christoph Waltz ("Inglourious Basterds"), William Hurt ("La Baiser de la femme araignée") et John Voight ("Le Retour") ont également eu cet honneur côté acteur.

 

Des doublés de plus en plus rares

Obtenir la consécration en France et aux États-Unis pour un même film ou un même rôle devient moins commun que par le passé. Mais Cannes et l'Académie des Oscars continuent tout de même de regarder dans la même direction.

La Palme d'Or ou autres prix du jury offrent très souvent une tendance des longs métrages et acteurs qui pourraient être retenus dans la course aux Oscars l'année suivante. "The Tree" of Life" de Terrence Malick", "Le Pianiste" de Roman Polanksi ou "Pulp Fiction" de Quentin Tarantino ont ainsi été nommés à l'Oscar du meilleur film après leur victoire cannoise. Il en va de même pour "Le Ruban blanc" de Haneke ou"Entre les murs" de Laurent Cantet, dans la catégorie Film étranger.

L'année dernière, Rooney Mara recevait le Prix d'interprétation au festival pour "Carol" et se retrouvait nommée dans la foulée aux Oscars. Penelope Cruz s'est retrouvée dans une situation similaire avec "Volver", tout comme Javier Bardem ("Biutiful") et Bruce Dern ("Nebraska").

 

Un doublé pour cette édition?

Le cru cannois 2016 pourrait contenir plusieurs potentiels futurs nommés aux Oscars, grâce à une forte sélection en compétition de productions américaines. Sean Penn avec "The Last Face" et ses acteurs Charlize Theron et Javier Bardem sont susceptibles de se distinguer à Cannes et à Los Angeles, tout comme Kristen Stewart ("Personal Shopper"), Adam Driver ("Paterson"), Joel Edgerton et Michael Shannon à l'affiche de "Loving", ou Elle Fanning, héroïne de "The Neon Demon".

Bon nombres de réalisateurs étrangers appréciés des deux côtés de l'Atlantique pourraient également rentrer dans la course du meilleur film étranger, dont Pedro Almodovar, les frères Dardenne, Xavier Dolan, Paul Verhoeven, Nicolas Winding Refn ou Asghar Farhadi. Sans compter sur des stars françaises qui mènent depuis quelques années une carrière hollywoodienne, dont Marion Cotillard venue présenter deux films sur la Croisette.