Le Festival Cinéma Méditerranéen récompense "The End of Love"

"The End of Love" de Keren Ben Rafael remporte le Grand Prix
"The End of Love" de Keren Ben Rafael remporte le Grand Prix - © DR

C'est un film français, "The End of Love" de la réalisatrice Keren Ben Rafael, qui a remporté samedi à Bruxelles le Grand Prix du Jury au 19e Festival Cinéma Méditerranéen. Le second long métrage de Keren Ben Rafael, après "Vierges" en 2018, narre les difficultés d'un couple franco-israélien qui se retrouve obligé de communiquer par écrans interposés quand l'homme est retenu en Israël pour des questions administratives.

Keren Ben Rafael est elle-même née en Israël et partage sa vie entre Paris et Tel Aviv. Son "The End of Love" avait été montré à la dernière Mostra de Venise après que le projet avait été sélectionné dans le cadre du Biennale College dédié au cinéma.

Selon l'acteur Gérard Darmon, qui présidait le jury, c'est "le film le plus simple dans sa narration, le plus moderne dans son expression" qui a été récompensé. L'oeuvre a eu "un budget réduit et n'a pas pour le moment de distributeur", la récompense de 5.000 euros en aide à la distribution et/ou à la promotion qui va avec le Grand Prix du jury tombe donc à point nommé.

Gérard Darmon, accompagné dans le jury par Frédéric Fonteyne, Hadja Labib, Géraldine Doignon et Hadrien Raccah, a souligné également "l'intelligence de la réalisation et la qualité de l'interprétation".

Le jury a également remis deux Prix Spéciaux ex aequo. L'un à "A Tale of Three Sisters" d'Emin Alper, l'autre à "Il Traditore" de Marco Bellochio.

Le Prix de la Francophonie a été décerné à "Open Door" de Florenc Papas, l'histoire de deux soeurs qui malgré la précarité et la complexité de leur situation trouvent la force ensemble de réécrire leur histoire.

Primé à 3 reprises, le film tunisien "Un Fils" de Medhi M. Barsaoui avec Sami Bouajila et Najla Ben Abdallah reçoit le Prix du Jury Jeune,  le Prix du Public et le Prix Cineuropa.

Enfin, l'Union de la Presse Cinématographique Belge et l'Union de la Critique Cinéma ont remis leur Prix de la Critique au film "Stitches" de Miroslav Terzic.

Les organisateurs du festival se disent satisfaits de cette édition qui s'installait pour la première fois au Cinéma Palace plutôt qu'au Botanique, avec aussi des projections au Cinéma Aventure et à Bozar. On parle même de "record d'affluence".

Ils indiquent par ailleurs souhaiter dédier cette édition du festival aux journalistes égyptiens Solafa Magdy et Hosam El-Sayyad, présents à Bruxelles en 2017 pour la projection d'un documentaire et "récemment arrêtés sans aucune justification légale".