Le cinéaste iranien Keywan Karimi incarcéré mercredi, selon son producteur français

Le cinéaste iranien Keywan Karimi, 30 ans, condamné à 223 coups de fouet et un an de prison ferme pour un film sur les graffitis à Téhéran, a été arrêté et incarcéré mercredi dans son pays, a annoncé son producteur français François d'Artemare.

"Le cinéaste iranien indépendant Keywan Karimi a commencé mercredi 23 novembre à purger sa peine d'un an de prison à la prison d'Evin", a indiqué la société de production de François d'Artemare, Les Films de l'Après-midi.

Keywan Karimi, musulman sunnite originaire du Kurdistan iranien, a été condamné à six ans de prison en octobre 2015 pour avoir réalisé un documentaire sur les graffitis politiques des murs de Téhéran, une peine ramenée à un an de prison et 223 coups de fouet début 2016.


Belga