"Laissez bronzer les cadavres" récompensé à Strasbourg

"Laissez bronzer les cadavres"
"Laissez bronzer les cadavres" - © Capture d'écran Youtube

Le film "Laissez bronzer les cadavres" a remporté samedi soir au Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg, en France, un Méliès d'argent réservé au "meilleur long métrage fantastique européen" du festival.

Le jury, dont faisait partie le cinéaste belge Vincent Lannoo, a choisi de récompenser ce film réalisé par Hélène Cattet et Bruno Forzani, couple installé de longue date à Bruxelles.

Le même duo avait déjà surpris et intéressé la critique et le public avec "Amer" et "L'étrange couleur des larmes de ton corps", interprétations personnelles du style du "giallo" italien.

Le long métrage "Laissez bronzer les cadavres", production franco-belge, a notamment bénéficié d'un soutien financier du Centre du Cinéma et de l'Audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles, et du système du tax-shelter.

Attendu sur les grands écrans belges début 2018 (après la France, qui découvrira le film dès octobre prochain), il avait été présenté cet été en première mondiale au Festival de Locarno, en Suisse. Le film est une "adaptation d'une série noire aux accents de western italien de Jean-Patrick Manchette et Jean-Pierre Bastid", selon sa présentation dans le programme du festival.

En remportant le Méliès d'argent, il se retrouve automatiquement en lice pour le Méliès d'or, décerné annuellement par la Fédération Européenne des Festivals de Films Fantastiques (EFFFF). Ce trophée doit récompenser le film considéré comme la meilleure oeuvre fantastique européenne de l'année. Celui de 2017 sera décerné à Trieste en novembre, dans le cadre du festival Science+Fiction.

La toute première cérémonie du Méliès d'or s'était tenue à Bruxelles en 1996, dans le cadre du BIFFF. Dans la Compétition internationale à Strasbourg, l'Octopus d'or est revenu à "Double Date", premier long-métrage du Britannique Benjamin Barfoot. Le film mêle horreur et humour, autour d'un duo de jeunes hommes qui se rend à un rendez-vous avec deux soeurs, dont ils n'ont pas conscience des projets sanglants.