La websérie : nouvel objet culturel de fiction

Euh
3 images
Euh - © RTBF

Les webséries sont partout et attirent de plus en plus de webspectateurs. Mais en fait, c'est quoi une websérie ?

La websérie (ou web-série) peut être définie comme un produit audiovisuel de fiction composé de vidéos diffusées principalement sur Internet. Ce mode de diffusion pousse les créateurs du genre à l'originalité pour se faire remarquer parmi la masse de vidéos disponibles. Le fait d'être sur le web permet aussi une grande liberté de ton et une audace que l'on ne peut pas envisager de la même manière sur un média plus formaté. L'intérêt étant de raconter des histoires différentes et de profiter de l'interactivité que permet Internet. La durée d'un épisode de websérie est généralement de quelques minutes, même si certains peuvent être plus longs.

La websérie n'est donc pas une "mini-série", terme qui fait référence à une série au nombre d'épisodes limités et qui n'a donc aucun lien avec la durée des épisodes ("Top of the Lake", "Les Kennedy"). Ce n'est pas non plus une "shortcom", synonyme de programme court humoristique pour la télévision ("Kaamelott", "Caméra Café", "Un gars, une fille").

 

Naissance des webséries

On considère "The Spot" comme la première websérie. Créée en 1995 par Scott Zakarin, "The Spot" est une sorte de "Melrose Place" interactif uniquement pour le web (plus d'infos ici). Le site, qui proposait des épisodes sous forme de textes et de petites vidéos ainsi que de l'interactivité par e-mails, fut un véritable succès, atteignant jusqu'à 100 000 visites par jour.

En 1997, plusieurs webséries font leur apparition mais le développement majeur cette année-là est le premier pas d’un acteur majeur de l’audiovisuel dans ce domaine. En effet, durant la mi-saison, NBC décide de lancer des "webisodes" dérivés de sa série policière "Homicide : Life on the street". Intitulée "Homicide : Second Shift", cette websérie est centrée sur une deuxième équipe d’enquêteurs. Chaque épisode résout une affaire en six scènes seulement. Mais la série ne durera pas, principalement parce que la bande passante de l'époque rend très laborieux le téléchargement des épisodes.

Il faudra attendre 2005 et l’apparition des connexions haut-débit pour que les webséries soient enfin un produit facile d’accès. L’apparition de YouTube sera un tournant majeur, l’évolution des webséries restant très liée à l'évolution technologique de l'informatique et à la démocratisation du matériel électronique pour les tournages.

En France, la toute première série réellement conçue pour le web est "Potes7 - Les potes du 7ème" en avril 2003. En Belgique, c'est "The Marvellous Flying Box" (avec Jean-Luc Couchard, Raphaël Charlier, Olivier Leborgne et Nathalie Uffner) qui inaugure le genre en novembre 2008.

La grève des scénaristes américains comme moteur

Un événement inattendu va venir bouleverser le monde des webséries jusqu’ici composé de petits scénaristes et producteurs. A la fin de l’année 2007, Hollywood vit l’une de ses plus graves crises lorsque les deux grands syndicats des scénaristes se mettent en grève. Du 5 novembre 2007 au 21 février 2008, plus aucun scénario de série ou de film n’est livré aux studios hollywoodiens.

Les conséquences sur les webséries sont doubles.

Premièrement, certains scénaristes continuent d’user leur plume mais pour développer des projets personnels. C’est le cas de Joss Whedon ("Buffy contre les vampires") qui met en chantier la web-série musicale "Dr. Horrible’s Sing Along Blog" avec Neil Patrick Harris ("How I Met Your Mother").

Deuxième conséquence, les chaînes de télévision sont à cours de programmes inédits à mettre à l’antenne et se tournent vers cette grande réserve de fiction que constituent les webséries. On verra notamment NBC diffuser la websérie "Quarterlife" en mettant bout-à-bout six épisodes web pour en faire des épisodes d’une durée plus traditionnelle de 42 minutes.

Pendant cette période de diète en télévision, la consommation de vidéos sur Internet bondit de 20% !

Les webséries à la RTBF

Depuis plusieurs années, la RTBF s'intéresse aux expériences interactives et à la production de contenus spécifiques pour le web. En tant que service public, elle doit s'adresser à tous les publics et notamment à toute une génération qui n'a plus de télévision et qui consomme la vidéo sur le web.

Dès 2009, la RTBF produit sa première websérie : "Le Centre". Et c'est en 2013 qu'elle diffuse sa première websérie avec la saison 2 de "Typique", dont elle co-produira également la saison 3 l'été suivant.

Dans la foulée du lancement de sa cellule "Webcréation & transmédia" en septembre 2014, la RTBF lance un appel à projets pour la websérie qui mène à la production de 5 pilotes. Ceux-ci sont soumis au vote du public, qui a le pouvoir de décider la websérie dont il veut voir la suite. C'est "Euh" qui remporte ce vote et qui se voit allouer le budget pour la production d'une saison complète (à revoir ici).

Depuis la rentrée 2015, la RTBF propose également une nouvelle websérie avec Dan Gagnon : "Presque Normal" dont les 15 épisodes de la saison 1 sont désormais tous en ligne. Et au printemps prochain, c’est "Burkland" que vous pourrez découvrir puisque c’est la websérie que les internautes ont choisies dans le deuxième appel à projet de RTBF Webcréation.