La vidéo à la demande plus populaire que le DVD

Cette baisse de popularité du support physique menace avant tout les vidéothèques, de plus en plus désertées pas les clients.

D'après la BEA, "le DVD représente toujours 47% des revenus de l'industrie de la vidéo en Belgique. La baisse actuelle est naturelle car le marché devient de plus en plus mixte. Les gens qui veulent visionner des séries à domicile vont pouvoir se la procurer via DVD, un Blu-ray ou une offre de VOD ou SVOD".

Deux autres facteurs expliquent le recul du DVD en 2014: la disparition des points de vente et la ferveur populaire autour de la Coupe du Monde de football, qui aurait occupé toute l'attention du public.


Belga