La série sur l'assassinat de Versace veut montrer "l'homophobie de l'époque"

Gianni Versace en 1997
Gianni Versace en 1997 - © THOMAS COEX / AFP

La série "The Assassination of Gianni Versace: American Crime Story" sur le meurtre du célèbre créateur italien, avec Penelope Cruz et Ricky Martin, veut montrer "l'homophobie de l'époque", a déclaré mercredi le producteur Ryan Murphy.

Gianni Versace, incarné par le sex symbol vénézuélien Edgar Ramirez ("La fille du train", "Carlos"...) avait bâti un empire du luxe. Il a été abattu sur les marches de sa somptueuse demeure de Miami Beach en juillet 1997, à l'âge de 50 ans par Andrew Cunanan, dont les motivations demeurent mystérieuses.

Ce dernier a tué au moins cinq personnes lors d'une virée sanglante avant de se suicider quelques jours après le meurtre du charismatique créateur.

"Andrew Cunanan a pu traverser le pays et choisir ses victimes, qui, pour la plupart, étaient homosexuelles" sans être inquiété plus tôt "à cause de l'homophobie de l'époque", assure le producteur de la mini-série "American Crime Story", dont la première saison sur le procès d'O.J. Simpson a été saluée par la critique avant de recevoir de nombreux prix.

"Il n'y avait qu'Elton John comme célébrité ouvertement homosexuelle", a souligné le coproducteur Brad Simpson lors d'une conférence de la chaîne FX dans le cadre du séminaire de l'Association des critiques de télévision (TCA).

Versace "avait donné une interview avec son partenaire — joué par la pop-star Ricky Martin tandis que la soeur du créateur est incarnée par Penelope Cruz — et c'est pour ça qu'il a été tué" par le tueur en série, affirme M. Simpson.

"Gianni était très compulsif dans son travail, mais il était tout l'inverse dans la vie. Il épluchait une banane et il laissait tomber la peau, il prenait un douche et il laissait la serviette par terre" et Antonio D'Amico, son compagnon, était toujours là pour prendre soin de lui, raconte Ricky Martin.

Leur histoire d'amour "me touche de façon très personnelle, je suis très heureux d'avoir pu vivre ça" dit le chanteur, lui-même homosexuel, en retenant ses larmes.

Ce "docu-drama", qui sera diffusé l'an prochain sur FX, est adapté d'un livre de la journaliste Maureen Orth, qui affirme que Versace était séropositif.

Ryan Murphy rappelle qu'"on pouvait tout perdre à l'époque si on avait le VIH".

La série a été tournée en grande partie dans le manoir exubérant du créateur sur le front de mer à Miami.

Une autre partie des prises de vue est encore en cours au studio Fox à Los Angeles, où la demeure fastueuse a été recréée dans les moindres détails, notamment les flamboyantes peintures d'inspiration gréco-romaine. La série télé met aussi en scène des défilés de mode avec des centaines de figurants.

La troisième saison d'American Crime Story se focalisera sur l'ouragan Katrina et la lente réaction des autorités américaines à la catastrophe.