La semaine cinéma de Cathy Immelen - mercredi 23 septembre

l'affiche d'Everest
3 images
l'affiche d'Everest - © DR

Le film de la semaine, le film qui va vous donner le vertige et vous priver d’oxygène par écran interposé, c’est Everest. Un film catastrophe d’après une histoire vraie : celle d’une expédition de touristes sur le toit du monde, une ascension qui ne va pas très bien tourner, on s'en doute.

Everest, une plongée assez anxiogène dans l’univers de ces dingues de montagne prêts à tout pour confronter leurs limites à celles de la nature : des personnages dont l'entêtement n'est pas toujours sympathique - tout ça semble un peu vain voire prétentieux - mais c’est ce qui m’a plu dans le film, c'est qu'il n'y a pas d’héroïsme dégoulinant mais des personnages ambigus et surtout un réalisme saisissant.

Un autre film tiré d'une histoire vraie, c'est Life consacré à James Dean

Il y a des films très attendus cette semaine parmi lesquels Life d’Anton Corbijn. Le photographe/réalisateur de clip/réalisateur tout court aime mettre en lumière les destins brisés.

Après la vie du leader de Joy Division, Ian Curtis, il s’intéresse à l’un des acteurs les plus mythiques de l’histoire du 7ème art : James Dean. Dans le film Life, nous découvrons l’envers du décor d’un fameux reportage photo réalisé sur James Dean pour le magasine Life.

Dans le rôle du photographe : le ténébreux Robert Pattinson, dans celui du plus bel acteur de tous les temps : Dane DeHaan que l'on a vu notamment dans The Amazing Spiderman 2.

Life d’Anton Corbijn est un film qui au final, ne vous en apprendra pas beaucoup sur la personnalité de James Dean, de ce côté-là je suis plutôt déçue.

Déçue aussi par le jeu des acteurs : Dane DeHaan sur-joue et ne ressemble franchement pas à James Dean, et Robert Pattinson, lui, il sous-joue, il a l’air beaucoup trop engoncé dans le rôle.

Dernière sortie de la semaine, du cinéma belge à présent avec la sortie de Cafard, un film d’animation flamand ambitieux, audacieux avec des partis pris visuels et techniques très forts.

C’est un film tourné en motion capture, avec des vrais acteurs donc, recouverts de capteurs devant un fond vert, puis sur lesquels on a redessiné les personnages en quelque sorte. L’histoire de Cafard est très poignante, elle nous plonge au cœur de la première Guerre mondiale.

Notez tout de même que même s’il s’agit de cinéma d’animation, ce n’est pas à l'origine destiné aux enfants.

 

Retrouvez tous les mercredis à 8h45, Cathy Immelen dans le Morning Club sur Classic 21.