La semaine cinéma de Cathy Immelen - mercredi 2 décembre

Burnt, l'affiche
5 images
Burnt, l'affiche - © DR

Le premier film de la semaine parle de cuisine, il s’intitule "Burnt". 

Ça fait déjà quelques années que la tv regorge d’émissions culinaires, jusqu’à l’indigestion, le cinéma embraye sur la tendance mais peut-être un peu tard…

"Burnt", c’est le portrait d’un cuisinier totalement rock and roll, voire caractériel mais hyper talentueux, et tout cela se passe dans les coulisses de la haute restauration londonienne. Le chef coq est incarné par Bradley Cooper et parmi ses commis, on trouve Omar Sy et Sienna Miller. "Burnt" malheureusement déborde de clichés sur le milieu de la haute gastronomie, et se focalise plus sur le côté borderline du personnage de Bradley Cooper que sur son amour de la cuisine et du produit. Par conséquent, on se retrouve avec un film hors sujet, qui manque de texture à l'arrivée.

 

Bridge of Spies, Le pont des espions

Spielberg, toujours aussi passionné d’histoire revient sur épisode peu connu de la guerre froide mais symptomatique de la manière dont la diplomatie fonctionnait à l’époque. Dans ce film, Tom Hanks incarne James Donovan, l'avocat qui fut chargé en 57 de défendre Rudolf Abel, un espion soviétique détenu aux USA, et de préparer son échange contre un pilote américain détenu en URSS.

"Bridge of Spies", un Spielberg tout classique, tout propret mais historiquement très intéressant. ! On sent quand même la patte des frères Coen au scénario avec des personnages bien fouillés et tout en ambiguïté, et puis la maestria de Spielberg avec son sens du rythme et de l’efficacité rend l’ensemble très divertissant malgré un sujet à priori assez old school.

Baby sitting 2

Dans un registre rien à voir, voici une comédie française bien déjantée : "Baby Sitting 2", une suite qui reprend bien évidemment les ingrédients du premier volet, qui était déjà à mourir de rire ! "Baby Sitting 2", ça commence comme un film de vacances, et puis, évidemment, ça part assez vite en grand n’importe quoi !

Pour être honnête, il était difficile de réitérer l’effet de surprise du premier épisode qui avait mis la barre très haut au niveau humour et fraîcheur, on sent que pour ce numéro 2, l’équipe s’est assagie… C’est hélas beaucoup moins outrancier et irrévérencieux mais par contre, beaucoup plus familial et grand public !