La semaine cinéma de Cathy Immelen avec la sortie très attendue d'"Allied"

Allied
3 images
Allied - © DR

Une sortie particulièrement attendue cette semaine : Allied de Robert Zemmeckis. Le réalisateur des " Retour vers le futur ", " Forrest Gump " ou " Seul au monde " s’est lancé cette fois dans le drame d’espionnage sur fond de seconde guerre mondiale. Le film est très attendu ! Pourquoi ? il réunit pour la première fois, sur grand écran, Brad Pitt et Marion Cotillard. Ai-je besoin d’en dire plus ?!?

" Allied ", c’est un beau grand film classique que l’on dirait tout droit sorti de l’âge d’or hollywoodien. Brad Pitt et Marion Cotillard forment un couple de cinéma tout simplement incroyable : crédible, touchant et c’est évident, over-glamour ! Et puis l’histoire en elle-même prend des détours bien surprenants. Marion Cotillard m’a même fait pleurer, mais vous vous rendez compte de l’exploit ! Allied, un film 4 étoiles !!

Le petit locataire

Deux comédies à l’affiche cette semaine, et tout d’abord : "Le petit locataire". A 49 ans, le personnage principal, joué par Karine Viard, mère courage à la tête d’une famille déjà bien dysfonctionnelle pense être en pleine ménopause, alors que non, surprise… elle est enceinte ! Alors, ce petit bout inattendu est-il une catastrophe, ou une bonne nouvelle ?

"Le petit locataire", plus qu’une comédie sur la grossesse tardive, c’est une gentille satire sur la famille, et on peut y voir un hommage à la place de la femme dans le foyer. Eh oui, dans ce matriarcat, les hommes en prennent pour leur grade… Joli portrait aussi d’une famille modeste, un peu baraki… foireuse souvent mais chaleureuse toujours. Mais je me dis quand même que Etienne Chatilliez en aurait fait quelque chose de plus fort !

Maman a tort

Le coup de cœur de la semaine est une comédie douce-amère qui s’intitule : "Maman a tort". On y retrouve notre compatriote Emilie Dequenne dans le rôle d’une mère célibataire qui emmène sa petite ado de 14 ans en stage d’observation dans sa boîte d’assurance. La jeune fille va y découvrir le monde des adultes et toute sa cruauté.

Avec un humour délicieusement pince sans rire, le film nous décrit toute la cruauté et les comportements parfois infantiles de la vie d’entreprise. Le réalisateur arrive à distiller beaucoup de réflexions pertinentes sur les travers de notre société sans jamais être lourd ou démonstratif. C’est aussi un film sur la fin de l’innocence, quand les enfants grandissent et réalisent que leurs parents ne sont pas parfaits et que le monde des adultes est parfois bien naze

Retrouvez la semaine cinéma dans "Plein Ecran" sur Classic 21