La première édition bruxelloise du Festival Mondial des Cinémas Sauvages

La première édition bruxelloise du Festival Mondial des Cinémas Sauvages
2 images
La première édition bruxelloise du Festival Mondial des Cinémas Sauvages - © Facebook / Festival Mondial des Cinémas Sauvages

Pour sa première édition à Bruxelles, le Festival Mondial des Cinémas Sauvages prend ses quartiers à la Cheminée (Forest) du 20 au 25 juin 2017.

Pendant les cinq jours du festival, le public est invité à découvrir des films qui sortent des sentiers battus des productions habituelles : des œuvres libres de droits, ouvertes à la copie, à la diffusion et à la modification.

En questionnant la notion de droits d’auteur, la programmation cherche à mettre en évidence qu’il est essentiel de favoriser un libre accès aux objets culturels. Une ouverture vers de vastes horizons, se libérant de toutes les contraintes juridiques, mais également en matière de format, de durée et d’époque.

Au début de l’année, le festival avait lancé un appel à films proposant aux gens du monde entier d’inscrire leur travail. "Pour ça on a déterminé un ensemble de critères qui sont en fait des non-critères : le film peut avoir été fait n’importe quand, il peut ne pas être terminé, il peut être sur n’importe quel format" explique Flore, l’une des organisatrices du festival, à Radio Panik, "l’idée c’est vraiment d’aller chercher des films qui ne se montrent pas".

Il semble donc évident que le partage est le leitmotiv de cet événement gratuit. Et il ne se limite pas uniquement à la projection de films. En plus des concerts qui auront lieu chaque soir et de la cantine où les prix seront libres, deux ateliers seront organisés.

Le premier, "Open Kino" proposera à "tous les bricoleurs d’images et de sons", de créer un film avec des outils open source afin d’adopter une approche des plus indépendantes. Un autre atelier, élaboré en collaboration avec le collectif Labobine de l’ERG sera consacré au recyclage de pellicules 16mm.

Enfin, et toujours dans ce désir de partage, le festival mettra à disposition une bibliothèque où les curieux pourront bouquiner dans des canapés ainsi qu’une filmothèque, où il sera possible de remplir sa clé USB de films libres de droits.