"La forêt de mon père", premier long métrage de fiction de la verviétoise Vero Cratzborn

Ludivine Sagnier et Alban Lenoir
2 images
Ludivine Sagnier et Alban Lenoir - © Tous droits réservés

Ce soir, au Plaza Art à Mons, le film "La forêt de mon père" sera présenté en avant-première. Un premier long métrage de fiction de la réalisatrice belge Vero Cratzborn, originaire de Verviers et diplômée des Arts en Sciences de la Communication de l’Université de Liège.

Le thème de la folie abordé avec beaucoup de sensibilité

Ce film aborde avec beaucoup de sensibilité le thème de la folie, à travers l'histoire d'amour d'un couple et de ses enfants. Ceux-ci disposant rarement des clés pour comprendre la souffrance de leur proche.

Gina a 15 ans. Elle grandit  dans une famille aimante avec son frère et sa sœur. Elle admire beaucoup son père, Jimmy, un homme  imprévisible, fantasque... Un jour, tout bascule. Jimmy se voit hospitalisé. Gina ne comprend pas. Il y a, dans ce film de Vero Cratzborn, quelque chose de métaphorique: "Déjà, en forêt, il n'y a aucun chemin qui est droit, sauf ceux qu'on veut bien tracer à l'image de l'homme. C'est une forêt intérieure aussi, c'est celle buissonnante du père. Et puis ça marque aussi dans le titre, "La forêt de Mon père", le point de vue qui est à hauteur d'enfant. Et cette forêt, elle peut être refuge, apaisement, et aussi inquiétante lorsque, la nuit, on s'y perd, les formes deviennent mouvantes, et on est peut-être en perdition".

Une adaptation de l'histoire personnelle de la réalisatrice

Tourné en Belgique, à Montigny le Tilleul, "La forêt de mon père" est une adaptation de l'histoire personnelle de Vero Cratzborn, qui elle-même a été confrontée à la maladie mentale de son père: "J'ai mis du temps à me dire, est-ce que je ne suis pas trop impudique. Mais en disant "je", j'invite l'autre à raconter aussi son histoire. Donc c'est un film qui peut rentrer en résonance parce que justement, il est suffisamment large et ouvert pour se faire caisse de résonance de ces histoires-là qui ont besoin d'être dites".

Dans les rôles principaux, Alban Lenoir, Ludivine Sagnier et la jeune Léonie Souchaud qui portent cette histoire sensible de manière très touchante.

"La forêt de mon père" sortira sur nos écrans ce mercredi 15 juillet. Les salles qui diffuseront le film sont: Parc/Churchill/Sauvenière (Liège), UGC Toison d’Or, Cinéma Aventure, Caméo (Namur), Plaza Art (Mons), Cinéma l’écran (Ath), Maison de la culture - Imagix Tournai.