"La forêt de mon père", le dilemme d'une mère aimante, qui doit protéger sa famille

Vero Cratzborn
2 images
Vero Cratzborn - © TDR

"La forêt de mon père", premier film de la réalisatrice verviétoise Vero Cratzborn, explore le récif corallien de la maladie mentale.

Jimmy a trois enfants, et une femme, tous aimants et solidaires d’une situation qui a certains moments les dépasse. Jimmy est léger, fantasque, toujours à la limite. Puis un jour il franchit la ligne et bascule dans la maladie mentale, ce qui va rompre l’équilibre familial. Carole la maman, est face à un dilemme. Portée par beaucoup d’amour, elle veut sauver ce mari, mais elle doit protéger sa famille, et sans cesse réévaluer une situation qui pourrait mettre tout le monde en danger.

"La forêt de mon père", avec Ludivine Sagnier, Alban Lenoir et Léonie Souchaud - Son côté fable, son humour, et une réalité plus cruelle, initient à plusieurs lectures et ouvrent le débat sur la maladie et ses difficultés.

L'interview de Vero Cratzborn